lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Cuba accuse les USA d’espionnage

Cuba accuse les USA d’espionnage

AFP

vendredi 29 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le sous-traitant américain détenu depuis près de deux mois à Cuba pour son rôle d’"agent" présumé de Washington a commis un "délit grave", a déclaré aujourd’hui le ministre cubain des Relations extérieures Bruno Rodriguez en précisant que l’enquête sur son compte se poursuivait.

Alan P. Gross, 60 ans, "fait l’objet d’une enquête... Dans n’importe quel pays du monde, ce qu’on impute à celui qu’on appelle +sous-traitant américain+ serait un grave délit", a déclaré à des journalistes M. Rodriguez, sans dire si l’Américain sera déféré devant un tribunal.

"C’est un euphémisme de l’appeler sous-traitant. Selon la législation américaine, il serait considéré comme un agent d’une puissance étrangère", a ajouté le ministre, estimant que "le gouvernement des Etats-Unis n’a pas renoncé à détruire la révolution cubaine".

Le président cubain Raul Castro avait accusé le 20 décembre son homologue Barack Obama d’avoir dépêché ce "sous-traitant" pour soutenir l’opposition cubaine et offrir à celle-ci du "matériel de communication sophistiqué". Le président du parlement cubain, Ricardo Alarcon, avait déclaré le 6 janvier que le prisonnier faisait l’objet d’une enquête pour son travail présumé pour le compte des "services secrets américains".

Gross est un employé de la société Development Alternatives (DAI), sous-traitant de l’Agence américaine de l’aide au développement (USAID). La société DAI a affirmé que le travail de M. Gross sur l’île communiste consistait à faciliter les moyens de communication d’"organisations religieuses non violentes et non dissidentes", notamment juives, en leur distribuant ordinateurs et équipement satellite.

Washington a pour sa part affirmé qu’Alan P. Gross n’était pas un espion.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :