mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Russie : les exportations d’armes en hausse de 10% en (...)

Russie : les exportations d’armes en hausse de 10% en 2009

AFP

mercredi 3 février 2010, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie, l’un des leaders mondiaux des exportations d’armes, a vu ses ventes d’équipements militaires progresser de 10% en 2009, a indiqué jeudi l’entreprise publique russe chargée des exportations d’armements, Rosoboronexport.

L’an passé, la Russie a exporté des armes pour 7,4 milliards de dollars (5,3 milliards d’euros), soit une hausse de 10% comparé à 2008, a déclaré à des journalistes le directeur général de Rosoboronexport, Anatoli Issaïkine.

"C’est un chiffre qui nous permet de regarder l’avenir avec optimisme. Les chiffres parlent d’eux même", a-t-il dit, soulignant que la crise économique et financière mondiale qui a durement frappé la Russie n’avait pas affecté les exportations d’armements.

Au jour d’aujourd’hui, le carnet de commandes atteint 34 milliards de dollars (24 milliards d’euros), un chiffre qui inclut les contrats à court et long terme, a observé M. Issaïkine.

Parmi les pays qui achètent traditionnellement des armements à la Russie figurent l’Inde, la Chine, l’Algérie et la Malaisie, auxquels s’ajoutent des clients plus récents tels le Venezuela et la Syrie.

La Russie compte ajouter à cette liste de nouveaux pays comme l’Arabie Saoudite et la Libye, ainsi que des Etats membres de l’Otan, a indiqué M. Issaïkine, sans préciser lesquels.

"Des pourparlers intensifs sur la fourniture de toutes sortes d’armements ont actuellement lieu" avec la Libye, et les perspectives de vente de matériel militaire à l’Arabie Saoudite sont "bonnes", a observé le directeur général de Rosoboronexport.

Mercredi, le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, s’est entretenu avec son homologue libyen, Younès Jaber, sur de possibles ventes d’armes à Tripoli, mais aucune information officielle sur l’éventuelle signature de contrats n’a été communiquée.

Selon la presse russe, la Libye devrait acheter à la Russie des armements pour plus de deux milliards de dollars (1,4 milliard d’euros), incluant notamment 20 avions de combat.

Interrogé sur la possible conclusion d’accords avec la Libye, dont une délégation se trouve actuellement en Russie, M. Issaïkine a indiqué que les pourparlers "se poursuivaient".

Des responsables irakiens et afghans ont également pris des contacts avec les autorités russes en vue d’acquérir des armes, mais l’éventuelle conclusion d’accords dépendra des Etats-Unis (qui a déployé des troupes dans ces deux pays, ndlr), a ajouté M. Issaïkine.

Par ailleurs, M. Issaïkine n’a fourni aucune précision sur la fourniture à l’Iran de missiles sol-air russes S-300, qui doivent être livrés à Téhéran en vertu d’un accord qui a suscité l’inquiétude des Etats-Unis et d’Israël.

Il a assuré qu’il n’y avait "aucun obstacle" à la vente d’armes à l’Iran.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :