lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Des affaires dans la sécurité et la défense

Des affaires dans la sécurité et la défense

Luc Bronner, le Monde

vendredi 5 février 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Nommé commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, Yazid Sabeg a conservé ses fonctions de président du conseil d’administration de Communication et Systèmes (CS), anciennement appelée Compagnie des signaux, dont il a pris le contrôle en 1991. M. Sabeg est le principal actionnaire de la société d’ingénierie par l’intermédiaire d’une société, Sava et Cie, qui détient 45,75 % du capital. Or, Sava et Cie, dont il possède 75 % des parts, est une société en commandite par actions immatriculée au Luxembourg. Une implantation décidée "il y a une quinzaine d’années", qu’il défend : "J’ai souhaité bénéficier d’un régime fiscal favorable", indique-t-il au Monde, soulignant que la situation de sa holding figure dans les rapports annuels de CS.

Cotée en Bourse mais peu connue du grand public, Communication et Systèmes - 2 200 salariés, 222 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008, un peu moins en 2009 - fournit des "systèmes critiques" dans les domaines de la défense, de la sécurité, de l’aéronautique, des transports, du nucléaire. Trois quarts de l’activité de la société sont réalisés auprès du secteur public, notamment le ministère de la défense et celui de l’intérieur. L’essentiel de ses contrats concerne la France.

La société a ainsi installé une trentaine de centres d’information et de commandement de la police nationale sur le territoire français. Pour le secteur de la défense, CS met en avant ses compétences "en traitement du signal et en télécommunications" pour soutenir des activités de "renseignement" et de "guerre électronique". Cela lui permet par exemple de proposer des systèmes d’"écoutes légales" ou des dispositifs permettant l’analyse et la synthèse du renseignement. Le groupe a aussi signé un contrat d’assistance avec le gouvernement irakien pour la mise en place d’un système de surveillance de Bagdad et des frontières.

La société a également été retenue pour le déploiement de "systèmes de communication sol-air" pour les centres de défense aérienne de sites de l’OTAN. Elle équipe des Airbus en systèmes d’information et se présente comme "le numéro un dans le domaine du contrôle du trafic aérien". Le développement des péages routiers automatiques constitue l’un de ses marchés en développement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message

  • Des affaires dans la sécurité et la défense 7 février 2010 18:59, par COTTENET Dominique

    Bonjour à tous,

    A la lecture de cette information et en dehors de toute autres considérations, il parait difficile de défendre l’égalité des chances en s’accordant des privilèges, qui vous exempte d’être solidaire (régime fiscal) avec ses propres concitoyens.

    Malheureusement il n’est pas le seul dans ce cas et il a certainement des compétences qui dépasse la teneur de cet article, enfin je le suppose.

    Bien cordialement