mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Résultats 2009 et perspectives de la DGA

Résultats 2009 et perspectives de la DGA

DGA, Ministère de la Défense

lundi 8 février 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, a rendu public le 8 février 2010 lors d’une conférence de presse à Paris les résultats 2009 et les perspectives de la direction générale de l’armement (DGA).

Une armée aux meilleurs standards du monde

L’année 2009 a été une année historique en termes de commandes passées par la DGA à l’industrie de défense, visant ainsi à équiper les armées françaises « aux meilleurs standards du monde* ». La DGA a mobilisé ses équipes autour de quatre axes stratégiques :

Investisseur avisé de la Défense

Avec des engagements records de 20,9 milliards d’euros, dont 1,3 milliard d’euros au titre du plan de relance de l’économie, l’année 2009 a permis de plus que doubler les investissements et d’accroître de 27% l’effort en recherche et technologie, dont une part importante vers les PME.

En augmentant de 123 % ses commandes d’équipements, la DGA donne à l’industrie une visibilité à long terme qui lui permet d’élaborer sa stratégie de développement.

A l’export, avec près de 8 milliards d’euros de prises de commandes (21% en plus par rapport à 2008), la France renoue avec les bons résultats du début des années 2000, malgré la crise économique.

Partenaire des armées au quotidien

Concrètement, ces bons chiffres se traduisent par des équipements supplémentaires commandés, livrés et déployés pour les armées en 2009.

Citons en particulier les commandes de 65 bâtiments et embarcations pour la Marine, 832 nouveaux véhicules pour l’armée de Terre, 16 500 équipements du fantassin Félin et 60 Rafale, portant ainsi à 180 le nombre d’appareils commandés.

La première sortie en mer du sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Terrible, la livraison de la frégate Horizon Chevalier Paul, de 300 véhicules et 32 canons Caesar pour l’armée de Terre, le premier vol de l’A400M sont autant d’évènements clés pour l’année 2009.

260 millions d’euros ont été engagés au titre des urgences opérationnelles (une quarantaine d’opérations notifiées en 2009) pour équiper les forces sur les théâtres d’opérations, soit le double de 2008. La forte mobilisation de la DGA aux côtés des armées s’est aussi manifestée par le déploiement réussi et le suivi de systèmes nouveaux sur le théâtre afghan, tels que l’hélicoptère Tigre, le canon Caesar et le drone Harfang. Six missions ont été réalisées en Afghanistan par des ingénieurs de la DGA pour exploiter les informations issues du théâtre et analyser les demandes d’adaptation formulées par les opérationnels.

Moteur d’une construction européenne réaliste

En matière de coopération, la mise sur orbite du satellite militaire d’observation Hélios 2B demeurera un jalon majeur de l’année 2009. En renforçant significativement ses capacités, Hélios 2B contribue ainsi aux besoins opérationnels croissants de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de la Belgique, de l’Espagne et de la Grèce dans le domaine du renseignement et s’inscrit pleinement dans la fonction opérationnelle « connaissance et anticipation » du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.

Plus largement, 2009 représente une excellente année pour les accords internationaux en matière de défense puisque la DGA a été signataire de 114 accords, un chiffre en progression de 20% par rapport à 2008.

Expert référent dans un format resserré

Le chantier de modernisation de la DGA, désormais Direction générale de l’armement, s’est poursuivi, dans le cadre fixé par la révision générale des politiques publiques, autour d’un triple objectif : renforcer les compétences d’expertise technique (ce qui se traduira par une augmentation de 4% des effectifs d’ici 2014 dans ce domaine), redéployer les implantations et rationaliser les fonctions de soutien, tout ceci dans un format resserré à 10 000 personnes et 9 centres techniques à l’horizon 2014.

Les premiers transferts d’activités ont eu lieu en 2009. Le transfert du centre d’études de Gramat (CEG) au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est ainsi effectif depuis le 1er janvier 2010. Perspectives 2010

« En 2010 il faut concrétiser les engagements de 2009 et s’assurer de la bonne exécution de ces marchés ; nous y veillerons avec les industriels. » a déclaré Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement.

L’année 2010 sera dédiée, pour ne citer que quelques jalons majeurs, à notre contribution à la mise en œuvre du grand emprunt, à la deuxième phase du plan PME, à l’avancement des grands dossiers d’opérations d’armement. Bien sûr, la DGA poursuivra plus que jamais, d’une part, l’effort engagé auprès des forces armées pour les opérations extérieures, d’autre part, ses engagements de maître d’ouvrage et d’investisseur avisé au profit de la Défense.

* « Je veux une armée française équipée aux meilleurs standards du monde » Nicolas Sarkozy, Président de la République, Vœux aux armées, 8 janvier 2010.

Télécharger le bilan d’activités 2009 de la DGA :

- Bilan d’activités 2009 de la DGA 4,73 MB


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :