mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Cyber ShockWave : quand les États-Unis simulent une cyberattaque

Cyber ShockWave : quand les États-Unis simulent une cyberattaque

Guerric Poncet, Le Point.fr

lundi 15 février 2010, sélectionné par Spyworld

logo

On se croirait au cinéma. C’est pourtant le très sérieux Bipartisan Policy Center (BPC) , un groupe de réflexion sur la gouvernance des États-Unis, qui est à l’origine de Cyber ShockWave. Cette opération très médiatisée (voir la vidéo ci-dessous) est une simulation de cyberattaque, qui aura lieu mardi 16 février à Washington. Son objectif ? Mettre d’anciens hauts responsables de l’administration devant un scénario catastrophe menaçant la sécurité des États-Unis.

Plusieurs personnalités de haut rang se prêteront au jeu. L’ancien directeur du renseignement national, John Negroponte, l’ancienne conseillère à la sécurité intérieure du président Bush, Fran Townsend, l’ancien directeur de la CIA, John McLaughlin, ou encore le sénateur Bennett Johnston seront enfermés dans un hôtel de Washington. Depuis une salle de réunion, reconstituée à l’image de celles de la Maison-Blanche, ils devront réagir en temps réel à une gigantesque cyberattaque. Ils entreront chacun dans la peau d’un acteur-clé de l’administration américaine, en rapport avec leur activité passée, et devront se contenter des informations qui leur seront fournies pour essayer de sauver ce qui pourra encore l’être.

Un scénario tenu secret

Le scénario a été préparé par le général Michael Hayden, ancien directeur de la CIA, et par le BPC, et sera dévoilé au fur et à mesure de la simulation. D’autres partenaires, tels que l’université de Georgetown ou l’entreprise Paypal (paiement électronique) se sont joints à l’expérience. Le BPC avait mené d’autres simulations ces dernières années, montrant notamment que la dépendance américaine aux importations de pétrole était une menace pour la sécurité nationale.

Le bilan qui sera tiré de cette simulation servira à renforcer les défenses informatiques des États-Unis. Les organisateurs estiment que le principal apport de Cyber ShockWave sera de mettre en lumière la difficulté de la prise de décision face aux menaces virtuelles, invisibles et insondables par nature.

REGARDEZ - La bande-annonce de Cyber ShockWave


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :