samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Tous les suspects sont en Israël, selon Dubaï

Tous les suspects sont en Israël, selon Dubaï

AFP

lundi 1er mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef de la police de Dubaï a affirmé lundi que toutes les personnes suspectées dans le meurtre du cadre du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh, avaient regagné Israël, rendant ainsi, selon lui, leur arrestation improbable. "Je suis sûr que tous les suspects sont en Israël", a déclaré à la presse à Abou Dhabi le général Dhahi Khalfan, dont les services accusent le Mossad, le service de renseignement israélien, de l’assassinat de Mabhouh, retrouvé mort le 20 janvier dans sa chambre d’hôtel à Dubaï. "S’ils restent en Israël, ils ne seront pas arrêtés mais s’ils quittent (ce pays) ils (le) seront éventuellement", a ajouté le général Khalfan. Selon la police de Dubaï, après le meurtre, les suspects avaient quitté la ville-émirat vers de nombreuses destinations européennes et asiatiques.

Les responsables israéliens affirment que rien ne prouve l’implication du Mossad, même si les médias de l’État hébreu laissent clairement entendre qu’il est bien responsable de ce crime. Le général Khalfan a révélé lundi qu’un nouveau suspect, le 27e, avait été identifié. Le responsable, cité par le quotidien Al-Khaleej, n’a pas révélé l’identité du suspect, disant seulement qu’il était porteur d’un passeport européen. La police de Dubaï a déjà publié une liste de 26 suspects porteurs, selon elle, de vrais-faux passeports (douze Britanniques, six Irlandais, quatre Français, trois Australiens et un Allemand), avec leurs photographies, indiquant que les passeports étaient authentiques et que les suspects en avaient fait une utilisation frauduleuse par usurpation d’identité.

"Aide logistique"

Le chef de la police a affirmé en outre que, suite à cette histoire de vrais-faux passeports, les contrôles des passeports seraient plus stricts pour les Européens qui peuvent entrer, sans visa, aux Émirats arabes unis. "Nous allons mieux contrôler mais pas créer des complications pour les Européens." Dans une déclaration au quotidien Al-Bayane, il a indiqué en outre que ses services étaient en train de remonter la piste des cartes de crédit utilisées par les membres du commando. Selon la police, 14 cartes émises par la banque américaine Meta Bank ont été utilisées. La police de Dubaï avait indiqué dimanche que les meurtriers de Mabhouh avaient utilisé une drogue pour le paralyser avant de l’étouffer.

Elle avait ajouté que l’un des deux Palestiniens extradés par la Jordanie et interrogés à Dubaï était accusé d’avoir fourni "une aide logistique" aux membres du commando. Dans sa déclaration à Al-Khaleej, le général Khalfan a par ailleurs qualifié Israël d’"Etat hors la loi" qui n’a pas hésité à "manipuler des passeports" occidentaux, estimant que l’État hébreu n’avait pas osé le faire avec des passeports américains. En Israël, le quotidien Haaretz évoquait lundi la nécessité de trouver un "cadre légal pour le Mossad", "seule agence gouvernementale dont les opérations dépendent des décisions d’un seul individu", le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Interrogé à la radio militaire, un ancien chef du Mossad, Danny Yatom, a indiqué ne pas vouloir commenter cette affaire. "Tout ce que je peux dire, c’est que tous les chefs des services de renseignements occidentaux se sont fixé comme objectif de frapper les terroristes qui menacent leurs pays". Mahmoud al-Mabhouh est considéré par Israël comme un maillon essentiel de la contrebande d’armes à destination de la bande de Gaza contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :