dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le régime chinois met en scène une hausse limitée de ses dépenses (...)

Le régime chinois met en scène une hausse limitée de ses dépenses militaires

Yann Rousseau, les Echo

vendredi 5 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le budget de la défense chinois ne va progresser que de 7.5% en 2010. Cet affichage, rendant mal compte de la réalité des dépenses, est utilisé à des fins politiques.

Le pouvoir chinois a surpris les experts, hier, en annonçant la plus modeste hausse de ses dépenses militaires de ses vingt dernières années. Après avoir assuré depuis les années 1990 une croissance régulière à deux chiffres du budget annuel de la défense, Li Zhaoxing, le porte-parole du Parlement, a indiqué que le pays allait se contenter en 2010 d’une progression de 7,5% du budget destiné à l’entretien de son armée, forte de 2,3 millions d’hommes, et à l’achat de nouveaux matériels. "La Chine est engagée en faveur de la paix. Le seul but de sa force militaire est de protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale", a insisté le responsable. Selon ses calculs, les 532,1 milliards de yuans (57 milliards d’euros) de ce budget 2010 représenteraient seulement 1,4% du PIB du pays. Un pourcentage plus faible, comparé aux Etats-Unis, qui consacrent 4% de leur PIB à de telles dépenses ou à la France et au Royaume -Uni, qui monopolisent, eux, 2% de leur PIB. Cela n’a pas empêché le budget militaire chinois de quintupler depuis 1999.

S’interrogeant sur les motivations cet affichage, les analystes rappelaient hier que, comme nombre de pays, la Chine utilise la communication sur ses dépenses militaires à des fins politiques et ne dévoile jamais la réalité de son budget de défense. Hier, le Japon a d’ailleurs appelé la Chine à plus de transparence. "Nous avons demandé fermement à la Chine de rendre plus transparentes ses dépenses militaires", a déclaré le porte-parole du gouvernement japonais, Hirofumi Hirano, lors d’un point de presse. "Nous allons continuer à étudier de près la réalité" du budget de défense chinois, a-t-il ajouté. Décortiquant les récents achats de matériels et les constructions de nouveaux navires de guerre, la CIA a démontré à de nombreuses reprises que le budget chinois était probablement deux ou trois fois supérieur à ce que Pékin voulait bien admettre.

Sur la scène domestique, l’affichage d’une hausse modeste du budget de la défense pourrait permettre de mettre en scène la solidarité des forces armées avec la population qui a vécu, en 2009, une année compliquée. "Symboliquement, le message montre que dans les temps de difficultés économiques, l’Armée doit aussi se serrer la ceinture", expliquait, hier, Tai Ming Cheung, un chercheur de l’université de Californie. A l’international, cette progression contenue permettrait d’apaiser les critiques internationales, notamment américaines, dénonçant une "expansion agressive" de l’armée chinoise qui alimenterait une course aux armements malsaine dans la région.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :