lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM en Bulgarie : les autorités n’ont jamais examiné la question (...)

ABM en Bulgarie : les autorités n’ont jamais examiné la question (présidente du parlement)

RIA Novosti

mardi 16 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Ni le parlement ni le gouvernement bulgares n’ont examiné jusqu’à présent l’implantation d’éléments du bouclier antimissile américain sur le territoire du pays, a déclaré mardi la présidente du parlement Tsetska Tsatcheva lors d’une rencontre avec le président de la Douma (chambre basse russe) Boris Gryzlov.

Selon un communiqué de la fraction parlementaire du parti au pouvoir Russie unie, M.Gryzlov a évoqué lors de l’entretien le projet de déploiement de systèmes de défense antimissile (ABM) sur le territoire bulgare, soulignant que cette question était particulièrement sensible pour Moscou.

D’après la partie bulgare, "il ne s’agit pour le moment que d’une idée de l’OTAN formulée dans les médias par des représentants américains".

Après avoir rappelé que "les députés de la Douma participaient à l’élaboration du Traité START-2", le président de la chambre basse a pour sa part souligné que "ce document ne serait pas ratifié par la Russie s’il est conçu sans tenir compte de la mise en place éventuelle du bouclier antimissile.

Le nouveau système ABM doit entrer en service d’ici 2015. En février dernier, la Bulgarie a annoncé son intention d’entamer des négociations avec Washington sur le déploiement d’éléments de ce système sur son territoire.

La Roumanie a déjà accepté d’accueillir des missiles intercepteurs américains. Washington a confirmé cette information, ajoutant que l’implantation de missiles dans ce pays servait à contrer la menace iranienne.

Conclu en 1991, le Traité russo-américain de réduction des armes stratégiques (START) est arrivé à échéance le 5 décembre dernier. Le nouveau traité fait actuellement l’objet de négociations entre les deux pays.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :