jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Le Pentagone attend l’approbation du Congrès pour lancer un (...)

Le Pentagone attend l’approbation du Congrès pour lancer un cyber-commandement

Xinhua

mercredi 17 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Un haut responsable militaire américain a déclaré mardi devant le Congrès que le Pentagone attendait l’approbation du Congrès de sa nomination de commandant pour établir formellement le cyber-commandement américain.

"Nous souhaitons continuer à travailler avec le Congrès et nos partenaires tandis que nous poursuivons l’établissement du CYBERCOM", a fait savoir le général Kevin Chilton, commandant des forces stratégiques américaines, dans un communiqué écrit soumis à la commission chargée des forces stratégiques de la Chambre des représentants.

Le lieutenant général Keith Alexander, actuel directeur de l’Agence de sécurité nationale (NSA), a été nommé commandant du CYBERCOM, qui doit encore attendre l’approbation du Congrès.

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a approuvé l’établissement du CYBERCOM en juin 2009 afin d’assumer la responsabilité d’opérer et de défendre les réseaux numériques du département de la Défense.

Le département de la Défense opère plus de 15.000 réseaux numériques à travers 4.000 installations militaires dans 88 pays. Le commandement et le contrôle, les renseignements militaires et la logistique, de même que le développement et la technologie des armes, tous dépendent de l’accès aux réseaux d’information, a indiqué James Miller, principal responsable chargé de la politique auprès du secrétaire à la Défense.

Dans le cadre du CyberCom, les quatre branches de l’armée américaine ont consolidé leurs cyber-forces et créé de nouveaux commandements unifiés ces dernières années. Le Pentagone a également commencé à former et à équiper des experts en matière de cyber-sécurité, a fait savoir M. Miller.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :