samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Guerres du futur : pas de contact direct entre les troupes (Défense)

Guerres du futur : pas de contact direct entre les troupes (Défense)

RIA Novosti

mardi 23 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

La guerre moderne prévoit des actions militaires excluant le contact entre hommes, le rôle des chars, aussi important soit-il, passe au second plan, a déclaré mardi le chef de l’état-major général de l’Armée russe, le général Nikolaï Makarov dans une interview au quotidien Rossiiskaïa gazeta.

"Auparavant, les guerres engageaient des millions d’hommes organisés en fronts. L’expérience des conflits militaires des dix dernières années a démontré qu’une guerre d’une telle envergure est possible, mais peu probable. Les parties adverses chercheront à frapper les sites stratégiques vitaux et à mener des combats sans contact humain", a indiqué le général.

Selon lui, le rôle du matériel de guerre est en train de se modifier. Les chars, dont nous avons souligné l’importance, sont néanmoins relégués au second plan. Ils sont remplacés par les armes dotées d’une importante composante informatique et d’une intelligence artificielle. "Le rôle essentiel sera joué par les armes de haute précision et autres moyens utilisés dans le cadre d’un espace informationnel unifié", a précisé M.Makarov.

Quant aux projets américains d’installation de missiles Patriot en Pologne, le général estime que ce sont moins les missiles que les efforts de l’administration américaine visant à multiplier en Europe le nombre des sites du bouclier antimissile qui constituent un danger. "L’Alliance atlantique progresse rapidement à l’Est. Les pays Baltes aussi bien que la Pologne demandent ouvertement et sans fournir d’explications le déploiement de contingents otaniens sur leur territoire. Nous comprenons difficilement ces doubles standards", a déploré le général.

"En ce qui concerne la batterie de missiles Patriot installée en Pologne, tout compte fait, elle ne représente pas de menace pour la Russie. Nous sommes plus préoccupés par le fait que les Etats-Unis multiplient leurs efforts en vue de créer en Europe des sites ABM. C’est que les missiles Patriot sont le dernier maillon de la défense antimissile américaine. Alors, pourquoi sont-ils déployés ? Il est clair que ce n’est pas pour contrer une attaque de missiles nord-coréens, Pyongyang ne possédant pas le potentiel suffisant pour menacer la Pologne et les pays Baltes. Aussi, ai-je posé la même question au chef de l’état-major général polonais. Pas de réponse pour le moment", a conclu M.Makarov.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :