mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le diplomate expulsé travaillait pour le Mossad

Le diplomate expulsé travaillait pour le Mossad

Nouvelobs.com

jeudi 25 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

La Grande-Bretagne avait expulsé le diplomate, affirmant que la "responsabilité" d’Israël avait été établie dans l’utilisation de faux passeports britanniques par un commando qui a assassiné un cadre du Hamas à Dubaï.

La radio publique israélienne a annoncé mercredi 24 mars que le diplomate israélien expulsé par Londres travaillait à l’ambassade pour le Mossad. Elle a également indiqué que Ron Prosor sera remplacé par un autre responsable des services secrets israéliens.

Mardi, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, avait annoncé l’expulsion du diplomate, affirmant que la "responsabilité" d’Israël avait été établie dans l’utilisation de faux passeports britanniques par un commando qui a assassiné en janvier un cadre du mouvement islamiste palestinien Hamas à Dubaï.

De son côté, un responsable israélien avait indiqué que son pays n’avait pas l’intention de prendre des mesures de rétorsion. Selon lui, "la priorité est désormais de calmer le jeu".

Une "décision politique"

De plus, la radio publique et le quotidien israélien Yediot Aharonot, l’ambassadeur, qui était en fait un représentant du Mossad, sera remplacé "sous peu" par un autre membre de l’organisation. La radio a également cité un "haut responsable" israélien critiquant la décision des Britanniques. "La décision d’expulsion est avant tout politique à l’approche des législatives début mai. Le ministre des Affaires étrangères David Miliband, qui mène depuis longtemps une politique anti-israélienne, veut ainsi mobiliser les voix des musulmans", a affirmé cette source anonyme.

Mahmoud al-Mabhouh, l’un des fondateurs du bras armé du Hamas, a été retrouvé mort le 20 janvier dans un hôtel de Dubaï. Très vite, la police des Emirats a accusé le Mossad de l’avoir tué. Les suspects étaient entrés dans Dubaï avec des passeports falsifiés britanniques, australiens, irlandais, français et allemand.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :