dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Google : accusé de collusion avec les services de renseignement US (...)

Google : accusé de collusion avec les services de renseignement US !

Boursier.com

jeudi 25 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Google reste sous haute pression dans le bras de fer qu’il a engagé face à Pékin. Le ’Quotidien du Peuple’, organe du Parti communiste chinois, a accusé ce mercredi le groupe de collusion avec les services de renseignement américains : "Pour le peuple chinois, Google n’est pas bon ! Google n’est pas tout blanc en matière d’éthique. Sa collaboration et sa collusion avec les services de renseignement et de sécurité américains sont bien connues" explique ainsi le quotidien. "Tout cela pose question... Quand on pense aux gros efforts déployés ces dernières années par les Etats-Unis pour déclencher une guerre sur internet, on peut voir cela comme une bataille avant l’heure pour tâter le terrain".

Alors que la presse chinoise lui prêtait l’intention de quitter la Chine le 10 avril prochain, rappelons que le groupe vient de tenter un nouveau coup de poker. Le géant américain de l’Internet a ainsi cessé de se censurer sur son moteur de recherche. Petite astuce juridique : les internautes chinois sont redirigés vers le site de Google à Hong Kong, qui lui, n’est pas censuré. Google estime ainsi rester dans la légalité vis-à-vis des autorités de Pékin.

Un point de vue que celles-ci sont pourtant loin de partager ! Quelques heures après l’arrêt du filtrage des recherches sur "google.cn", un haut responsable du ministère de l’information a vivement réagi, en exprimant "le mécontentement et l’indignation" de Pékin face à "la conduite et aux accusations déraisonnables" de Google. Le groupe américain "a rompu sa promesse écrite" et se trouve "dans l’erreur totale" en cessant de censurer son moteur en langue chinoise et en accusant le gouvernement chinois d’avoir télécommandé des cyberattaques contre lui", a poursuivi ce responsable. "Les entreprises étrangères doivent se conformer aux lois et aux réglementations chinoises quand ils opèrent dans ce pays", a-t-il mis en garde.

De son côté, le gouvernement américain a fait connaître sa "déception" face à l’échec des discussions entre Google et la Chine...

Cette affaire commerciale devient donc de plus en plus politique, à un moment où les sujets de tension s’accumulent entre Washington et Pékin, à commencer par leur querelle sur le niveau du Yuan, la monnaie chinoise.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :