samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les quatre employés de Rio Tinto lourdement condamnés

Les quatre employés de Rio Tinto lourdement condamnés

Marine Rabreau, le Figaro

lundi 29 mars 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Accusés d’avoir « volé des secrets d’Etat », les employés du groupe anglo-australien sont condamnés à des peines de prison s’échelonnant entre 7 et 14 ans dont 10 ans pour l’Australien Stern Hu, ancien responsable du bureau de Rio Tinto à Shanghaï.

L’Australien Stern Hu, responsable du bureau de Shanghaï du géant minier anglo-australien Rio Tinto, et trois de ses collaborateurs chinois, qui ont comparu la semaine dernière en Chine pour « corruption » et « vol de secrets commerciaux », ont été reconnus coupables.

Stern Hu, qui a plaidé coupable, écope de dix ans de prison et d’une amende de 500.000 yuans (54.000 euros). Un jugement « très sévère, à tout point de vue », mais qui « n’effectera pas les relations avec Pékin »,selon le chef de la diplomatie australienne Stephen Smith. Wang Yong, Ge Minqiang et Liu Caikui se sont vus infliger respectivement 14, 8 et 7 ans de prison.

Les quatre hommes avaient été arrêtés peu après la décision de Rio Tinto de renoncer à un projet de rapprochement avec Chinalco.

Lors de leur arrestation en juillet 2009 à Shanghaï, ils avaient été accusés d’avoir « volé des secrets d’État », c’est-à-dire des informations hautement sensibles sur la position chinoise à la table des négociations sur le prix du minerai de fer. Et d’avoir touché plus de 12,6 millions de dollars de la part d’entreprises chinoises.

Les corrupteurs ont été de grands groupes comme Sinochem International, Laigang et Shougang, selon le tribunal, mais aussi de petites sociétés soucieuses de s’assurer des approvisionnements en minerai.

Les titres soutenus par le prix du minerai de fer

Vers 9h30 (heure de Paris), à la Bourse de Sydney, les actions Rio Tinto ont faiblement varié à 78,39 dollars australiens, dans un volume d’échanges très important. En début de séance, les titres cotaient 79 dollars. Coté également à Londres, Rio Tinto monte de 1,72%, à 3.929 pence.

La semaine dernière, Credit Suisse a maintenu sa recommandation « surperformance » sur la valeur, alors que la banque suisse parie sur des prix du minerai de fer en forte hausse sur le deuxième semestre 2010 et sur 2011. Cette matière première s’échange autour de 140 dollars par tonne. Selon le broker, « Rio Tinto est l’entreprise qui profite le plus de la montée des prix du fer ».

Eurofer, l’association des aciéristes européens qui regroupe notamment ArcelorMittal et ThyssenKrupp, a récemment souligné que les négociations en cours entre aciéristes et miniers risquent de se conclure par une hausse de 80 % du prix du minerai de fer. Les producteurs d’acier incriminent les trois grands groupes miniers - BHP Billiton, Rio Tinto et Vale - qui leur livrent le minerai de fer.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :