mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Bouclier antimissile US : un projet de longue haleine (général (...)

Bouclier antimissile US : un projet de longue haleine (général russe)

RIA Novosti

mercredi 7 avril 2010, sélectionné par Spyworld

logo

L’implantation d’un bouclier antimissile américain (ABM) n’est possible que dans un avenir lointain, ce qui laissera à la Russie assez de temps pour prendre les mesures nécessaires à sa sécurité, estime le général Evgueni Boujinski, ancien responsable de la coopération militaire au ministère russe de la Défense.

"L’administration actuelle des Etats-Unis a renoncé au déploiement d’antimissiles en Pologne et d’un radar en République tchèque pour mettre en place un système ABM de théâtre d’opérations. Le nouveau système n’est pas stratégique par nature", a-t-il affirmé.

Selon M. Boujinski, en cas de déploiement d’éléments du bouclier antimissile américain en Roumanie, en Bulgarie et dans d’autres régions du monde, l’Etat-major général devra établir si cette démarche met en danger le potentiel russe de dissuasion.

"Mais je suis persuadé qu’il n’y a aucune raison de se presser : les Américains n’en sont encore qu’au stade des intentions. Le financement du projet a été réduit et les programmes qui nous préoccupaient le plus suspendus", a-t-il assuré.

En février dernier, le président roumain Traian Basescu a fait savoir que son pays avait accepté d’accueillir des missiles intercepteurs, notamment des SM-3 (Standard Missile-3), prévus par la nouvelle version de l’ABM américain. Washington a confirmé son intention d’implanter ces intercepteurs en Roumanie, soulignant que ce projet avait pour but de contrer une "menace éventuelle" émanant d’Iran.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :