dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > L’armée de l’air distingue des ingénieurs d’EADS

L’armée de l’air distingue des ingénieurs d’EADS

Armée de l’Air, Ministère de la Défense

jeudi 15 avril 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le mardi 13 avril 2010, le général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’air, a récompensé neuf ingénieurs de la société EADS pour leur action auprès du détachement de drones Harfang, en Afghanistan. La cérémonie officielle de remise de médailles s’est déroulée sur le site de l’industriel, à Élancourt, dans les Yvelines, en présence de M. Louis Gallois, président exécutif du groupe.

M. Philippe Desroziers et M. Éric Lemane sont deux des ingénieurs qui ont participé à la mise en service opérationnelle du drone Harfang sur le sol afghan, aux côtés des aviateurs de l’escadron d’expérimentation drones « Adour » implanté à Cognac, lors de son déploiement en février 2009, à Bagram, au nord de Kaboul. Le besoin de compléter les essais, initiés à Mont-de-Marsan, a nécessité leur assistance sur place pour accompagner l’installation, la mise en place et les premiers vols de l’Harfang. « Notre mission à Bagram a représenté une grosse charge de travail, mais ce fut une expérience prenante et passionnante, d’autant que nous nous sommes complètement intégrés à la vie de l’escadron, racontent les deux hommes, qui suivent le programme « Harfang » depuis ses débuts. Cette expérience nous a confortés dans les choix qui ont été faits et nous donne une vision sur les besoins futurs avec des demandes précises de la part des unités opérationnelles. »

Le général Paloméros a ainsi remis individuellement la médaille de bronze de la Défense nationale et une lettre de félicitations à MM. Desroziers et Lemane, ainsi qu’une lettre de félicitations collective aux sept autres personnes. Cette distinction, décernée à titre exceptionnel à des civils, salue leur courage et leur professionnalisme. « Nous avons apprécié votre engagement, vos compétences techniques, votre personnalité, votre résilience et votre aptitude à faire face à un danger dans un environnement hostile, a déclaré le général dans son allocution. S’intégrer dans une unité opérationnelle a créé une synergie porteuse de résultats dans le présent et de progrès pour l’avenir. » Le général a également insisté sur l’importance de ce type de missions, rappelant que le déploiement de l’Harfang « est une étape considérable dans notre aptitude à surveiller les théâtres d’opérations, que le drone remplit aujourd’hui cette mission et surtout, qu’il contribue à sauver des vies en prévenant attaques et attentats. »

Reportage : ltt Virginie Gradella


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :