mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Pakistan : 4 insurgés islamistes tués par des missiles américains , selon (...)

Pakistan : 4 insurgés islamistes tués par des missiles américains , selon Islamabad

AFP

vendredi 16 avril 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Quatre insurgés islamistes ont été tués vendredi par une nouvelle salve de missiles américains dans le nord-ouest du Pakistan, où les drones de la CIA visent régulièrement Al-Qaïda et les talibans, ont annoncé des responsables des services de sécurité pakistanais.

L’attaque a visé une voiture et un bâtiment réputé abriter des combattants islamistes à Tolkhel, un village de la banlieue de Miranshah, le chef-lieu du district tribal du Waziristan du Nord, un repaire des talibans pakistanais frontalier avec l’Afghanistan.

"Au moins quatre insurgés ont été tués par des missiles tirés par des drones américains", a indiqué à l’AFP un haut responsable militaire, sous couvert d’anonymat.

Un autre officier des services de sécurité, ainsi qu’un responsable de l’administration du district, ont confirmé l’attaque et le bilan.

Cette nouvelle salve de missiles américains survient au surlendemain d’une attaque similaire sur un véhicule dans les environs de Miranshah, qui a tué quatre insurgés, selon les forces de sécurité.

Ces derniers mois, les unités de la CIA et de l’armée américaine basées en Afghanistan ont considérablement intensifié les attaques par leurs avions sans pilote dans les zones tribales pakistanaises frontalières, bastion des talibans pakistanais, sanctuaire d’Al-Qaïda et base arrière des talibans afghans.

Les bilans annoncés par ces responsables militaires, basés selon eux sur des renseignements fournis par les villageois, sont impossibles à vérifier de source indépendante, ces zones montagneuses étant très reculées et aux mains des talibans pakistanais.

Des responsables militaires et des habitants affirment par ailleurs régulièrement que ces frappes américaines tuent de nombreux civils.

Les talibans pakistanais sont les principaux responsables d’une vague de plus de 370 attentats suicide et d’attaques commando qui ont tué plus de 3.200 personnes dans tout le Pakistan en près de trois ans.

A l’unisson d’Oussama ben Laden, à qui ils ont fait allégeance, ils ont décrété, à l’été 2007, le jihad, la "guerre sainte", à Islamabad, allié-clé de Washington dans sa guerre contre le terrorisme depuis fin 2001.

Les missiles tirés par les drones Predator ou Reaper américains ont fait, en près de 100 attaques recensées, près de 880 morts depuis août 2008, selon les responsables militaires pakistanais.

Les Etats-Unis considèrent les zones tribales pakistanaises comme l’"endroit le plus dangereux du monde", principal sanctuaire d’Al-Qaïda mais aussi base arrière des talibans afghans, qui infligent de lourdes pertes de l’autre côté de la frontière aux forces internationales, dont les deux tiers américaines.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :