dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Hélios IIB, fabriqué par Astrium, est « bon pour le service (...)

Hélios IIB, fabriqué par Astrium, est « bon pour le service »

EADS

mardi 27 avril 2010, sélectionné par Spyworld

logo

- Le satellite est opérationnel dans ses différents modes de prise de vues
- Astrium a livré les stations sols améliorées aux pays partenaires
- Trois satellites d’observation Hélios disponibles en orbite

La recette en vol du satellite Helios IIB, réalisé par Astrium sous maîtrise d’ouvrage déléguée du CNES pour le compte de la Direction Générale de l’Armement, s’est achevée avec succès. Le satellite Hélios IIB va donc passer en phase opérationnelle au profit des ministères de la Défense des pays coopérants : France, Belgique, Espagne, Italie, Grèce et Allemagne. Le CNES assurera le maintien à poste du satellite.

Les premières prises de vue du satellite ont pu être présentées aux autorités militaires quelques jours seulement après le lancement, intervenu le 18 décembre 2009, soit cinq ans jour pour jour après le lancement d’Hélios IIA.

Durant 3 mois, les équipes du CNES, de la DGA et d’Astrium ont vérifié tous les paramètres du satellite. De nouveaux logiciels ont été installés pour permettre à la Composante Sol Utilisateur (CSU) Hélios d’utiliser les 3 satellites Hélios actuellement en orbite. Les conclusions de ce travail de contrôle étant positives, la DGA a pu déclarer fin mars le satellite « bon pour le service ».

En parallèle, Astrium a installé un centre Hélios à Gelsdorf pour permettre aux utilisateurs allemands d’accéder directement au système, en plus des 4 pays initiaux partenaires d’Helios. Astrium prépare également l’installation d’un sixième centre en Grèce qui sera opérationnel dans les prochains mois.

Depuis plus de 20 ans, à compter du démarrage du développement d’Hélios I, Astrium assure la maîtrise d’œuvre des systèmes spatiaux de reconnaissance optique pour la défense française tant pour la composante spatiale (satellites) qu’au sol (CSU). Seuls les USA ont atteint jusqu’à présent un tel niveau de performance et d’opérationnalité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :