dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Le chef de cabinet de P. De Crem secrétaire général de la Défense

Le chef de cabinet de P. De Crem secrétaire général de la Défense

Belga

vendredi 30 avril 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef de cabinet du ministre de la Défense Pieter De Crem, Ludwig Van der Veken, a été nommé secrétaire général du ministère, la plus haute fonction civile au sein de ce département, a indiqué vendredi ce juriste de formation.

Ludwig Van der Veken, qui a fait partie de plusieurs cabinets ministériels depuis 1992, remplace une autre fonctionnaire civile, Catharina Geernaert. Sa nomination, datant de septembre 2005 sous le précédent ministre, André Flahaut (PS), avait été annulée en novembre dernier par le Conseil d’Etat à la suite d’une requête de Ludwig Van der Veken.

Cet ancien chef de la Direction générale "Appui juridique et Médiation" (DG-JM) du ministère a été nommé par arrêté royal signé par le souverain le 22 avril "en matinée", soit "in tempore non suspecto", a-t-il expliqué à l’agence Belga, rappelant que ce n’est que dans l’après-midi que le Premier ministre Yves Leterme a présenté la démission du gouvernement fédéral au roi Albert II.

Sa nomination met fin à des années de procédures, l’appel aux candidats pour cette fonction datant de novembre 2004.

Catharina Geernaert avait été préférée à Ludwig Van der Veken, qui avait contesté cette nomination devant le Conseil d’Etat. Le 16 novembre, cette juridiction administrative avait annulé la nomination de la première femme jamais devenue secrétaire générale du ministère, la considérant comme "illégale".

A l’issue d’une nouvelle évaluation, les services de l’état-major ont recommandé début avril la nomination de Ludwig Van der Veken, qui a fait toute sa carrière comme civil à la Défense.

Réaction "étonnée" des francophones

Des partis francophones de la majorité sortante se sont "étonnés" vendredi de la nomination du chef de cabinet du ministre démissionnaire de la Défense Pieter De Crem, Ludwig Van der Veken, comme secrétaire général du ministère, la plus haute fonction civile au sein de ce département. Cette nomination n’a absolument pas été concertée au sein du gouvernement, a indiqué une source de l’un de de ces partis, parlant d’un "coup de force" de Pieter De Crem (CD&V). Car, a indiqué une autre source, une telle nomination doit faire l’objet d’une délibération en Conseil des ministres, notamment pour des raisons de parité linguistique au sein de l’administration fédérale. Or ni le Premier ministre Yves Leterme (CD&V), ni la vice-Première ministre Laurette Onkelinx (PS) n’étaient apparemment informés de l’existence de l’arrêté royal nommant Ludwig Van der Veken à cette importante fonction. Le député Denis Ducarme, spécialiste de la Défense au MR, a quant à lui dénoncé une décision prise "en catimini". "Cela ne peut pas se produire", a-t-il affirmé à l’agence Belga. Il a ajouté qu’il demanderait au vice-Premier ministre Didier Reynders, d’interroger Pieter De Crem lors du prochain Conseil des ministres, prévu en principe mardi prochain. Pieter Van der Veken remplace une autre fonctionnaire civile, Catharina Geernaert, dont la nomination avait été annulée en novembre dernier par le Conseil d’Etat. Il a été nommé par arrêté royal signé par le souverain le 22 avril, juste avant le début de la crise politique qui a entraîné la démission du gouvernement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :