mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > USA : le maire de New York demande des fonds pour la lutte antiterroriste

USA : le maire de New York demande des fonds pour la lutte antiterroriste

AFP

mercredi 5 mai 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le maire de New York Michael Bloomberg a réclamé mercredi lors d’une audition au Congrès de financer de façon adéquate la lutte contre le terrorisme, quelques jours après l’attentat manqué à la voiture piégée à New York.

"Depuis 1990, il y a eu plus de 20 complots terroristes — ou attentats — contre notre ville. C’est pourquoi il est si important pour le Congrès de financer entièrement des dispositifs comme le plan +Sécuriser les villes+, et de prendre d’autres mesures qui vont nous aider à combattre les terroristes", a dit le maire lors d’une audition devant la commission de la Sécurité intérieure mercredi.

"Sécuriser les villes" est un programme du département de la Sécurité intérieure américain visant à aider à protéger les grandes villes contre des attaques terroristes.

L’audition de mercredi, programmée avant la tentative d’attentat de samedi à New York et l’arrestation du suspect Faisal Shahzad à l’aéroport de New York lundi, portait sur un projet de loi déposé en juin 2009 pour faire interdire la vente d’armes ou d’explosifs aux personnes figurant sur des listes de suspects de liens avec le terrorisme.

M. Bloomberg s’est prononcé pour ce projet de loi citant un rapport de la Cour des comptes américaine (GAO) publié mercredi qui stipule qu’entre février 2004 et février 2010, 1.228 personnes fichées par le FBI (police fédérale américaine) comme des terroristes présumés ont tenté d’acheter des armes. Et environ 90% (1.119) ont réussi.

Le sénateur indépendant Joe Lieberman qui préside la commission et soutient ce projet de loi a précisé : "nous ne faisons tout simplement pas tout ce que nous pouvons pour empêcher les terroristes d’acheter des armes".

Par ailleurs, M. Bloomberg et le commissaire de la police new yorkaise (NYPD) Raymond Kelly se sont félicités des opérations ayant conduit à l’arrestation de Faisal Shahzad.

"Nous avons eu de la chance et cela a été un bon travail de police. Je pense que c’est une combinaison des deux", a dit M. Kelly à la presse en répondant aux interrogations des journalistes qui demandaient pourquoi le suspect avait pu monter à bord d’un avion qui s’apprêtait à décoller pour Dubaï.

Le maire de New York Michael Bloomberg, à ses côtés, a précisé : "il est monté dans l’avion et a été arrêté et emmené en garde à vue, je pense que finalement c’était un bon épilogue pour la police".

"Aucune enquête ne se déroule jamais parfaitement. Vous explorez différentes pistes, vous pouvez dépenser beaucoup d’énergie sur un point et cela ne paie pas. Mais le fait que du début à la fin cette enquête ait duré 53 heures, c’est remarquable", a dit M. Bloomberg.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :