dimanche 23 novembre 2014

Accueil du site > Technologie > GLONASS : le Brésil souhaite rejoindre le projet spatial russe

GLONASS : le Brésil souhaite rejoindre le projet spatial russe

RIA Novosti

samedi 15 mai 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Brésil souhaite participer au projet russe de navigation par satellite GLONASS et créer un satellite de télécommunications russo-brésilien, a annoncé vendredi le service de presse du gouvernement russe avant une rencontre du président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, en visite officielle à Moscou, avec le premier ministre russe Vladimir Poutine.

"Les parties étudient la possibilité de participation du Brésil au système russe GLONASS et de création d’un satellite de télécommunication conjoint", a rapporté le service de presse.

Les spécialistes des deux pays mènent également des consultations sur la modernisation du lanceur brésilien VLS-1 destiné à mettre en orbite des petits satellites et envisagent de lancer des fusées-porteuses depuis le site spatial brésilien d’Alcantara.

Mis en exploitation en 1993, le système de navigation GLONASS (GLObal NAvigation Satellite System), analogue russe de l’américain GPS, est destiné à déterminer les coordonnées des objets sur terre et en mer. La constellation compte actuellement 23 satellites dont 21 opérationnels. Elle couvre déjà le territoire national russe, mais doit disposer de 24 satellites pour couvrir l’ensemble du globe. Le tir de six à sept satellites est prévu avant la fin de 2010, selon le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :