lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Israël : exercice de défense passive contre une attaque massive de (...)

Israël : exercice de défense passive contre une attaque massive de missiles

AFP

dimanche 23 mai 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Israël entame dimanche un exercice de défense passive de cinq jours qui prévoit notamment des milliers de tirs de missiles contre son territoire depuis la Syrie, le Liban, la bande de Gaza et l’Iran.

Cet exercice baptisé "Tournant 4" implique l’armée, la police, les services d’urgence, les collectivités locales et quelque 150 organismes gouvernementaux, a-t-on indiqué de source militaire.

"Tout le territoire national est concerné", a déclaré à la radio militaire le vice-ministre de la Défense, Mathan Vilnaï.

Il a précisé que cet exercice annuel "soigneusement planifié" est le quatrième du genre depuis la seconde guerre du Liban (été 2006).

Selon le scénario envisagé, des centaines d’ambulances, les pompiers et l’armée doivent notamment être confrontés à la situation créée par des attentats majeurs et des attaques de missiles, y compris à ogives non conventionnelles, contre les grands centres urbains du pays.

Ces attaques devraient survenir simultanément avec une offensive contre son réseau informatique et de télécommunications.

L’exercice atteindra son point culminant mercredi à 11H00 locales (08H00 GMT) quand les sirènes d’alarme retentiront pendant une minute et demi sur l’ensemble du territoire national pour appeler les Israéliens à descendre aux abris.

Intervenant à la radio militaire, le colonel Helik Soffer, un haut responsable de la défense civile, a adressé un message apaisant à l’intention des pays arabes voisins d’Israël en indiquant qu’"il s’agit uniquement d’un exercice de défense, et j’espère qu’il ne va pas déclencher quoi que ce soit".

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a critiqué samedi au Caire cet exercice en affirmant qu’il contredisait les efforts de paix dans la région.

"Israël doit se rendre à la table des négociations pour réaliser la paix, lancer maintenant des exercices militaires est en contradiction avec les efforts de paix", a-t-il dit.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :