dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Afrique : Les services de renseignement en conclave à Brazzaville

Afrique : Les services de renseignement en conclave à Brazzaville

Pana

jeudi 3 juin 2010, sélectionné par Spyworld

Le Comité des services de renseignement et de sécurité africains (CISSA) tient, depuis mardi, à Brazzaville, sa 7ème conférence, qui porte sur le thème "Collaborons pour la paix et la sécurité en Afrique à travers le renseignement actif".

Selon l’ordre du jour de la rencontre, celle-ci doit définir des orientations de politique générale de l’institution, assigner des missions et recevoir des rapports et des recommandations du Secrétaire général et délibérer sur les questions qui lui ont été soumises par le Conseil de sécurité de l’Union africaine.

"La recherche de la stabilité et du développement durable constitue, de nos jours, une contrainte majeure pour nos Etats respectifs. Mais, ce noble objectif ne pourrait être atteint que dans la synergie des diverses institutions qui oeuvrent pour la quête de la paix et la sécurité sur le continent", a indiqué le ministre congolais de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, à l’ouverture de la réunion des experts du CISSA.

En raison des défis à relever en 2010, notamment la célébration des cinquantenaires d’indépendances dans certains pays d’Afrique, la Coupe du monde de la FIFA en Afrique du Sud et bien d’autres évènements, les experts du CISSA ont estimé que la collaboration était une condition préalable pour le succès dans le traitement des menaces potentielles en Afrique.

Créé le 26 avril 2004 à Abuja au Nigeria, à l’initiative de 43 Etats, le CISSA est un organisme panafricain qui traduit la volonté des chefs d’Etat et de gouvernement de promouvoir la coopération indispensable à la sécurité collective des pays africains.

Il a pour objectifs de coordonner des stratégies afin de faciliter l’interaction entre les services de renseignement sur les menaces communes de sécurité ; développer les mesures qui accroissent la confiance entre les services de renseignement et de sécurité ; doter le Conseil de paix et de sécurité de l’UA de données et de renseignement nécessaires à l’adoption des instruments d’une politique africaine et d’une stratégie pour le maintien de la paix, ainsi que la prévention des conflits.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :