mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Pentagone : le système IT attaqué 6 millions de fois par jour (...)

Pentagone : le système IT attaqué 6 millions de fois par jour !

Emilien Ercolani, Linformaticien.com

vendredi 4 juin 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le patron de la cyber-sécurité aux Etats-Unis a expliqué que le réseau informatique du Pentagone était victime de 6 millions d’attaques par jour. Il exprime de vives inquiétudes quant à la multiplication de ces tentatives d’intrusion.

Le général Keith Alexander, chef de la récente entité « US Cyber Command », est un homme sous pression. Depuis sa prise de position, il a désormais deux priorités : créer une carte temps-réel des attaques sur le réseau informatique militaire américain, et mettre en place les règles de sécurité, qui devraient être drastiques.

Keith Alexander est aussi à la direction de la NSA (National Security Agency). Il expliquait récemment à l’AFP que le système informatique du Pentagone est une cible de choix, attaqué « approximativement 250 000 fois par heure, ou environ 6 millions de fois par jour ». Ce qui nous donne environ 4167 attaques par minute !

Environ 7 millions de machines sont utilisées afin de protéger constamment les 15 000 réseaux qui composent le système IT de la défense américaine. Il pointe du doigt les attaques en provenance « d’acteurs étrangers, terroristes, des groupes criminels et des hackers individuels ». « Le cyberespace est devenu un élément central pour tous les éléments de la puissance nationale et militaire », continue-t-il.

La priorité est donc au renforcement du système informatique, et surtout, de ses moyens de protection. « Nous avons besoin d’avoir des alertes en temps réel de ce qui se passe sur le réseau, afin de pouvoir réagir en conséquence », explique-t-il, estimant encore que « nous devons partager les informations et les données sur les menaces à la vitesse d’Internet ».

La proposition russe qui vise à créer un cyber-consortium international sur la sécurité informatique pourrait être un « point de départ ». « Mais à un niveau au dessus du mien », continue le général.

Bref, le chantier est énorme. Mais les pistes d’un arrangement international sont peut-être la seule solution tangible pour être efficace à un niveau de dangerosité comme celui-ci.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :