dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > OCS : L’Iran réaffirme le caractère civil de son programme (...)

OCS : L’Iran réaffirme le caractère civil de son programme nucléaire

RIA Novosti

samedi 12 juin 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a réaffirmé vendredi au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai au sein de laquelle l’Iran a le statut d’observateur le caractère civil du programme nucléaire de Téhéran.

"Nous agissons sous le mode d’ordre suivant : l’énergie nucléaire pour tous, l’arme nucléaire pour personne", a déclaré le ministre.

"L’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire est le droit inaliénable de tous les membres du Traité de non-prolifération", a souligné M.Mottaki.

Le récent accord de l’Iran avec la Turquie et le Brésil (sur l’échange de combustible nucléaire) était "une démarche positive", a-t-il poursuivi avant de confirmer la ferme intention de Téhéran de coopérer avec la communauté internationale.

Selon le ministre, les sanctions décrétées par le Conseil de sécurité sont injustifiées.

"Des sanctions pourraient-elles constituer une réponse aux bonnes intentions de l’Iran ?" s’est interrogé M.Mottaki avant de regretter que les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU n’aient pas accordé une attention suffisante à l’attaque menée en mer contre un convoi humanitaire pour la bande Gaza et à l’assassinat de plusieurs civils au cours de l’assaut.

"Aucune mesure n’a été prise à cette occasion, en revanche on a adopté une résolution visant le programme nucléaire pacifique de l’Iran", a indiqué le ministre.

Le ministre a annoncé que le président Mahmoud Ahmadinejad n’était pas venu au sommet de l’OCS "en raison d’un autre programme".

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mercredi 9 juin par 12 voix pour, deux contre et une abstention une résolution imposant un quatrième train de sanctions contre l’Iran. Ce document, dont le texte reprend et élargit le champ des sanctions décrétées auparavant, a été rédigé par les Etats-Unis et amendé par les Six médiateurs pour le dossier nucléaire iranien (Russie, USA, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :