vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Le renseignement face aux nouvelles menaces - Un FBI à la francaise

Le renseignement face aux nouvelles menaces - Un FBI à la francaise

Revue Politique internationale, via Lescarnetsdeclarisse.fr

lundi 14 juin 2010, sélectionné par Spyworld

logo

LE RENSEIGNEMENT FACE AUX NOUVELLES MENACES

Entretien avec Erard CORBIN DE MANGOUX, conduit par Isabelle Lasserre, Chef adjointe du service Étranger du Figaro

é en 1953, Erard Corbin de Mangoux, préfet, a remplacé Pierre Brochand, ambassadeur de France, à la tête de la DGSE - la Direction générale de la sécurité extérieure - en octobre 2008. Collaborateur de Nicolas Sarkozy depuis plusieurs années, il occupait auparavant à l’Élysée le poste de conseiller du président pour les Affaires intérieures. Placé à la tête du Service de renseignement extérieur, qui fait partie du ministère de la Défense, il a été chargé d’y appliquer la réforme du renseignement décidée par le chef de l’État à la suite du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale publié en juin 2008. Nicolas Sarkozy a, en effet, voulu renforcer le rôle et les moyens du renseignement en tant qu’outil au service de la défense, de la sécurité et de la politique étrangère de la France. Une telle ambition, sans précédent par son ampleur, était rendue nécessaire par l’évolution de l’environnement international et de la nature des risques et menaces auxquels la France est confrontée. Alors que, dès le lendemain des attentats du 11 septembre 2001, la plupart des grands pays décidaient de renforcer très sensiblement leurs capacités de renseignement afin de lutter contre le terrorisme et les autres menaces transversales, la France n’a pas engagé un effort d’ampleur comparable. Ses moyens sont demeurés quantitativement inférieurs à ceux dont disposaient le Royaume-Uni et l’Allemagne. Il était donc urgent et impératif d’entreprendre un rattrapage. Ce processus est allé de pair avec une reconnaissance, plutôt nouvelle en France, de l’importance et de la légitimité du renseignement - ce qui s’est aussi traduit par une adaptation du cadre légal et l’instauration d’un contrôle parlementaire (la France étant l’un des derniers pays européens à en être dépourvus).

Voir l’entretien


UN FBI A LA FRANCAISE

Entretien avec Bernard SQUARCINI, conduit par Isabelle Lasserre, Chef adjointe du service Étranger du Figaro

À 55 ans, Bernard Squarcini est l’un des piliers du système Sarkozy. Cet ancien commissaire, spécialiste de la lutte antiterroriste, tombeur d’Yvan Colonna - l’assassin du préfet Érignac -, qui fut patron de la DST (Direction de la surveillance du territoire) et numéro deux des RG (Renseignements généraux), est le nouveau tout-puissant chef de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur). Voulue par le président de la République, la fusion des services intérieurs était destinée à éviter les doublons et la concurrence entre des structures qui ont longtemps agi comme si elles étaient rivales. Le nouveau service, dont les 4 000 employés sont installés à Levallois-Perret, travaille sur le territoire national et dépend du ministère de l’Intérieur. Souvent comparée à un FBI à la française, la DCRI traite de ce qui « relève de l’intérêt de la nation ». Chapeautée par le grand chef du contre-espionnage français, que l’on surnomme « Squarc’ » ou « le squale », elle a été investie de quatre missions : la lutte antiterroriste ; le contre-espionnage ; la protection des intérêts économiques français ; et la détection des menaces extrémistes. La réforme du renseignement a également donné naissance au CNR, le Conseil national du renseignement, animé par un coordinateur du renseignement, le diplomate Bernard Bajolet. Placée sous l’autorité de l’Élysée, cette structure a eu bien du mal à s’installer et à s’imposer aux différents services. Mais, aujourd’hui, tout le monde convient que la coordination a été renforcée.

Voir l’entretien


via www.lescarnetsdeclarisse.fr


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :