dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Affaire Street View : la police anglaise ouvre une enquête sur la collecte (...)

Affaire Street View : la police anglaise ouvre une enquête sur la collecte des données

ZDNet.fr

jeudi 24 juin 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Suite à la plainte de l’ONG Privacy International, la Metropolitan Police de Londres a ouvert une enquête de 10 jours pour déterminer si la collecte des données par le service Street View de Google a enfreint la législation britannique.

L’effet boule de neige se poursuit pour Google dans l’affaire des données personnelles collectées « par erreur » par son service Street View dans une trentaine de pays.

La Metropolitan Police de Londres a ouvert une enquête préliminaire pour instruire une plainte déposée par l’ONG Privacy International, spécialisée dans la lutte contre les atteintes à la vie privée. L’investigation va durer 10 jours et doit déterminer si Google a enfreint le Regulation of Investigatory Powers Act (encadre les écoutes électroniques) et/ou le Wireless Telegraphy Act.

Audition du personnel de Google

Selon la BBC, une audition du personnel de Google Angleterre est assez probable. Il y a une quinzaine de jours, Privacy International affirmait que des poursuites contre Google étaient inévitables au vu des conclusions de l’audit indépendant rendu public par la firme de Mountain View. Selon l’ONG, ce document établit une « intention » avérée dans cette collecte de données que Google présente pourtant comme accidentelle.

Aux États-Unis, le procureur général du Connecticut a pris la tête d’une enquête au nom de 30 États.

En France, la Cnil a révélé la semaine dernière que, selon ses premières découvertes faites sur deux disques durs confiés par Google, des « mots de passe d’accès à des boîtes mail », ainsi que « des extraits de contenus de messages électroniques » ont bien été enregistrés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :