lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’Iran a assez d’uranium pour fabriquer deux bombes, selon le (...)

L’Iran a assez d’uranium pour fabriquer deux bombes, selon le patron de la CIA

AFP

lundi 28 juin 2010, sélectionné par Spyworld

logo

L’Iran dispose de suffisamment d’uranium faiblement enrichi "pour fabriquer deux armes" nucléaires, a déclaré dimanche le patron de la CIA Leon Panetta sur la chaîne ABC, ajoutant que ce pays pouvait mettre au point un engin en deux ans s’il le voulait.

"Nous pensons qu’ils ont assez d’uranium faiblement enrichi pour fabriquer deux armes", a affirmé dimanche le directeur de la CIA.

"Cela leur prendrait sans doute un an (pour fabriquer la bombe) et ensuite une autre année pour développer un système opérationnel d’utilisation de cette arme", a ajouté M. Panetta.

Tout en indiquant qu’il existait au sein de l’Iran "un débat" interne actuellement sur la décision ou non de développer une bombe, M. Panetta a estimé que l’Iran "continuait de développer son savoir-faire, ainsi que sa capacité nucléaire". "Ils continuent à travailler sur la conception des armes", a-t-il ajouté.

"Cela soulève des inquiétudes quant à leurs intentions, jusqu’où ils veulent aller", a poursuivi le directeur de la CIA alors que jeudi le Congrès américain a adopté un projet de loi de sanctions contre l’Iran pour forcer Téhéran à abandonner ses ambitions nucléaires.

Interrogé sur les inquiétudes d’Israël, le chef de la CIA a indiqué que "du point de vue du renseignement", Israël et les Etats-Unis partageaient leurs informations sur l’évaluation de la capacité nucléaire iranienne.

"Je pense qu’ils ont davantage le sentiment que la décision a été prise (par l’Iran) de fabriquer la bombe", a affirmé M. Panetta.

"En même temps, ils savent que les sanctions vont avoir un impact", a-t-il assuré.

Les sanctions américaines que le président Barack Obama doit promulguer visent notamment à perturber l’approvisionnement en essence de Téhéran qui ne dispose pas de capacités de raffinage suffisantes.

L’UE a également décidé à la mi-juin de sanctions visant le secteur sensible du raffinage du pétrole. Ces mesures européennes et américaines sont destinées à accompagner celles de la résolution adoptée début juin au Conseil de sécurité de l’ONU.

Evoquant les menaces terroristes, le patron de la CIA a cité la prolifération nucléaire : "j’ai des craintes quant à la prolifération nucléaire et qu’une de ces armes puisse tomber entre les mains d’un terroriste".

"Il y a beaucoup de ces matériaux en circulation et nous sommes préoccupés de savoir où elles atterrissent et entre les mains de qui".

M. Panetta a également évoqué la cybersécurité. "Nous sommes aujourd’hui dans un monde où la cyberguerre est une réalité. On peut menacer notre système électrique, on peut menacer notre système financier. Cela peut paralyser ce pays", a déclaré M. Panetta ajoutant : "il faut qu’on y porte davantage attention".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :