jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Corée du Sud : deux espions nord-coréens condamnés à 10 ans de (...)

Corée du Sud : deux espions nord-coréens condamnés à 10 ans de prison

AFP

jeudi 1er juillet 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Deux espions nord-coréens ont été condamnés à 10 ans de prison jeudi à Séoul pour avoir tenté d’assassiner Hwang Jang-Yop, le plus haut responsable de Corée du Nord ayant fait défection, a-t-on appris de source judiciaire.

"Les accusés ont plaidé coupable de tous les chefs d’accusation (...)" a déclaré le juge Cho Han-Chang. "S’ils étaient parvenus à se fixer en Corée du Sud, ils auraient constitué une très grave menace pour la vie de Hwang", a-t-il ajouté.

Les deux Nord-Coréens, identifiés comme Kim et Tong, tous deux âgés de 36 ans, faisaient partie d’une unité militaire nord-coréenne d’espionnage.

Ils étaient arrivés en janvier 2010 en Corée du Sud en se faisant passer pour des Nord-Coréens ayant fait défection. Mais leur faux documents avaient été mis au jour et ils avaient été arrêtés peu après.

Les enquêteurs ont établi que leur objectif était de supprimer Hwang Jang-Yop. M. Hwang, ancien secrétaire du Parti des travailleurs au pouvoir à Pyongyang, à l’origine de l’idéologie du "juche" (autosuffisance) du régime nord-coréen, avait fait défection en 1997 au cours d’une visite à Pékin, devenant le plus haut responsable à avoir jamais fui le pays stalinien.

L’homme vit sous bonne garde dans un lieu tenu secret en Corée du Sud.

Le parquet avait requis une peine de 15 ans d’emprisonnement contre les deux espions mais le juge leur a trouvé des circonstances atténuantes en estimant que les deux hommes "n’avaient d’autre choix que de suivre les ordres".

"Après la mise au jour de leurs véritables identités, les accusés ont admis être des agents du Nord et ont commencé à coopérer", a-t-il dit.

Les autorités nord-coréennes ont démenti tout complot d’assassinat contre Hwang mais le site internet officiel nord-coréen Uriminzokkiri avait diffusé un commentaire le 5 avril dernier menaçant M. Hwang de mort en raison de ses critiques sévères à l’égard du régime de Pyongyang.

"Vous devez avoir en mémoire que les traîtres ont toujours été poignardés", disait le commmentaire, qui intervenait après des déplacements de M. Hwang aux Etats-Unis et au Japon, au cours desquels celui-ci avait, selon le site internet, "odieusement vilipendé notre dignité et notre système".

Selon Séoul, plus de 4.500 espions pour le compte de la Corée du Nord ont été démasqués depuis la division de la péninsule en 1948.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :