dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le Parlement russe pourrait élargir les pouvoirs de l’ex-KGB

Le Parlement russe pourrait élargir les pouvoirs de l’ex-KGB

Le Monde, avec AFP

lundi 5 juillet 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Parlement russe pourrait adopter dès vendredi une loi controversée élargissant les pouvoirs du Service fédéral de sécurité (FSB, issu de l’ex-KGB), a déclaré lundi 5 juillet le président de la commission sur la sécurité de la Douma (chambre basse), Vladimir Vassiliev.

"Nous espérons que la loi sera adoptée vendredi par la Douma", a-t-il indiqué. Ce texte, qui doit être voté en seconde et troisième lectures, avait déjà été validé une première fois par les députés russes le 11 juin.

Ce projet introduit par le gouvernement russe permettrait au FSB d’émettre des "avertissements" et de convoquer toute personne soupçonnée de "créer les conditions" favorables à la perpétration d’un crime, une formulation vague qui inquiète les détracteurs de ce texte. Par ailleurs, toute personne qui gênerait le travail d’un agent du FSB pourrait faire l’objet de poursuites susceptibles de se traduire par de fortes amendes ou un placement en détention d’un maximum de 15 jours.

UN TEXTE FORTEMENT CRITIQUÉ PAR L’OPPOSITION

Ce projet de loi a déjà été vertement critiqué par l’opposition et des défenseurs des droits de l’homme qui craignent un retour aux détentions arbitraires opérées par le KGB à l’époque soviétique.

"Nous n’avons aucun besoin de ce projet de loi élargissant le travail du FSB. Il n’est pas bien pensé", a ainsi jugé le directeur de l’ONG Human rights watch à Moscou. "Les forces de sécurité ont déjà des pouvoirs très larges", a-t-il estimé dans les colonnes des Izvestia.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :