samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Moscou serait prêt à échanger des espions avec Washington

Moscou serait prêt à échanger des espions avec Washington

Le Monde, avec Reuters

mercredi 7 juillet 2010, sélectionné par Spyworld

logo

L’affaire des espions russes arrêtés en mai aux Etats-Unis prend de plus en plus en plus un air de guerre froide, avec un nouvel épisode : l’échange de prisonniers. La Russie aurait proposé d’échanger un scientifique incarcéré pour espionnage au profit de l’Ouest contre un des agents russes présumés, a annoncé mercredi 7 juillet l’avocate du savant. "Ils veulent que l’échange ait lieu demain (jeudi)", a précisé Me Anna Stavitskaya.

Igor Soutiaguine, expert de l’armement nucléaire, a été condamné en 2004 à quinze ans de prison pour avoir transmis à une société britannique des informations militaires classées secret-défense. Selon les procureurs russes, cette entreprise britannique servait d’intermédiaire à la CIA, l’agence centrale du renseignement américain.

De l’autre côté du Pacifique, le FBI a arrêté en mai dix Russes soupçonnés d’espionner pour le compte de la Russie. Inculpés d’espionnage et, pour neuf d’entre eux, de blanchiment d’argent, les suspects risquent des peines comprises entre cinq et vingt-cinq ans de prison. Les membres du réseau d’espionnage présumé, surnommés les "illégaux", sont accusés par le département de la justice américain d’avoir été envoyés aux Etats-Unis sous de fausses identités par le service du renseignement extérieur russe, le SVR. Ils avaient pour objectif de "devenir suffisamment ’américanisés’ afin qu’ils puissent recueillir des informations sur les Etats-Unis pour la Russie et recruter des sources qui font partie, ou sont capables d’infiltrer, les milieux dirigeants américains", indique l’acte d’accusation établi par le ministre de la justice. Ce sont ces espions présumés qui serviraient de monnaie d’échange contre certaines personnes incarcérées en Russie.

DES DISCUSSIONS DU CÔTÉ AMÉRICAIN

Igor Soutiaguine a dit à sa famille que l’échange avait été suggéré par les Etats-Unis, selon les affirmations de son frère Dmitri. "Les Américains ont présenté une liste de gens qu’ils sont prêts à échanger avec des personnes accusées d’espionnage. Igor figure parmi eux", a déclaré Dmitri Soutiaguine. Igor Soutiaguine a rencontré sa mère et son frère mercredi à la prison Lefortovo à Moscou, où il a été transféré en début de semaine depuis une prison du nord de la Russie où il était incarcéré auparavant. Un signe, selon ses proches, que l’échange serait imminent.

De leur côté, les autorités américaines seraient en pleine discussion avec les accusés russes qu’elles ont arrêtés pour parvenir à une résolution rapide de l’affaire. Selon un article du New York Times, le gouvernement pourrait leur permettre de plaider coupable pour des charges plus faibles que celles auxquelles ils font face actuellement, en échange d’une extradition vers la Russie. Une manœuvre qui, selon le New York Times, permettrait aux accusés d’obtenir rapidement des peines plus faibles et au gouvernement d’éviter un long procès qui pourrait mettre au jour des secrets que les autorités ne souhaitent pas révéler. La solution aurait aussi l’avantage de ne pas exacerber les relations entre la Russie et les Etats-Unis. "C’est une pratique de routine. Cela a été fait de nombreuses fois", a réagit un responsable américain, sous le sceau de l’anonymat, alors que les dossiers des dix suspects d’espionnage pour la Russie sont en passe d’être regroupés à New York.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :