dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un cadre de la téléphonie au Liban espionnait pour Israël

Un cadre de la téléphonie au Liban espionnait pour Israël

Reuters

mercredi 14 juillet 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Un cadre de l’opérateur public libanais de téléphonie mobile Alfa a été inculpé mardi d’espionnage pour le compte d’Israël, une accusation dont il devra répondre devant un tribunal militaire et qui lui fait encourir la peine capitale.

Arrêté en juin, Charbel Qazzi est présenté par Alfa comme un technicien chargé de la maintenance de l’équipement reliant les relais de téléphones cellulaires, mais cet ex-fonctionnaire au ministère des Télécommunications est considéré de source proche de la sécurité comme un cadre haut placé.

Le Hezbollah, qui s’est battu à l’été 2006 contre contre l’armée israélienne au Liban-Sud, a estimé que cette affaire montrait la capacité de l’Etat juif à infiltrer et contrôler le réseau de télécommunications du pays, nuisant ainsi à sa sécurité.

Depuis un peu plus d’un an, des dizaines de personnes ont été arrêtées au Liban sous le soupçon d’espionnage en faveur d’Israël, dont un général de la Sécurité nationale, et une vingtaine d’entre elles ont été inculpées.

Nombre d’entre elles auraient aidé à identifier des cibles du Hezbollah bombardées par l’aviation israélienne durant le conflit de 2006 et à surveiller des responsables du mouvement chiite.

Le président Michel Souleïmane, qui doit signer les ordres d’exécution éventuels, et le gouvernement, où le Hezbollah est représenté, ont appelé à la plus grande sévérité à l’encontre des espions à la solde d’Israël.

(Mariam Karouni, Marc Delteil pour le service français, édité par Gilles Trequesser)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :