mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Mission de sauvetage pour sous-marin en détresse

Mission de sauvetage pour sous-marin en détresse

Alexie Valois, le Figaro

vendredi 30 juillet 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Dix ans après la catastrophe du « Koursk », le 12 août 2000, en mer de Barents, la France possède le dispositif le plus complet pour sauver l’équipage d’un sous-marin naufragé. La Marine nationale et la Direction générale de l’armement nous ont permis d’embarquer à grande profondeur...

Plus jamais ça ! Depuis août 2000, ce leitmotiv lui est vissé au corps. Bernard Micaelli, ingénieur à la Direction générale de l’armement (DGA) et expert français du sauvetage sous-marin, s’indigne : « Nous n’avons rien pu faire pour sauver les 118 hommes du Koursk. » Prisonniers de leur submersible par 108 mètres de fond, aucun n’a survécu. La catastrophe, relayée par les journaux télévisés du monde entier, a marqué les esprits. Mais cet accident n’est pas un cas isolé. Il pourrait se reproduire à tout moment. Ainsi, pour intervenir au plus vite, et efficacement, une coordination internationale des secours sous-marins a été créée par l’Otan en 2003 : International Submarine Escape and Rescue Liaison Office (Ismerlo).

Lire la suite


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :