lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le FBI pourrait obtenir plus facilement des données personnelles

Le FBI pourrait obtenir plus facilement des données personnelles

AFP

vendredi 30 juillet 2010, sélectionné par Spyworld

logo

La Maison-Blanche a demandé au Congrès d’augmenter les capacités de la police fédérale américaine (FBI) à obtenir l’accès à des données internet personnelles sans mandat de la justice, a-t-on appris hier de sources concordantes.

Selon le Washington Post qui cite des avocats et de hauts responsables de l’administration, ces nouvelles données accessibles sans mandat correspondraient au détail des courriels envoyés et reçus (expéditeurs, récipiendaires, dates et heures) mais pas à leur contenu.

« L’information commerciale en question [...] est l’équivalent d’une facture de téléphone détaillée que le FBI peut obtenir sans mandat, rapporte le quotidien. Selon la Maison-Blanche, connaître les adresses internet auxquelles une personne a envoyé des courriels n’est pas différent d’obtenir une liste de numéros de téléphone appelés »

« L’administration a proposé [au Congrès] de clarifier une clause qui oblige déjà les fournisseurs d’accès à présenter le détail des communications commerciales à la demande du FBI », a tempéré Dean Boyd, un porte-parole du ministère américain de la Justice.

Il a assuré que la clause telle qu’elle avait été rédigée en 1993 « prêtait à confusion » et pourrait donner lieu à « d’inutiles contestations en justice ». « Cette clarification ne permettra pas à l’administration d’obtenir une nouvelle catégorie d’informations », a encore certifié M. Boyd.

Dans un communiqué cependant, l’influent sénateur démocrate Patrick Leahy a estimé que cette proposition était porteuse d’importantes « préoccupations en terme de respect des libertés civiles et privées ».

« L’administration doit disposer des outils nécessaires pour protéger les citoyens américains mais ceux-ci doivent aussi être à l’abri des intrusions dans leurs communications privées ou commerciales en ligne », a ajouté le président de la Commission judiciaire du Sénat.

Cet élargissement des pouvoirs du FBI dans la lutte antiterroriste est un prolongement du Patriot Act, une batterie de mesures votées par l’administration Bush après les attentats du 11-Septembre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :