lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le soldat américain soupçonné de fuites à WikiLeaks transférté

Le soldat américain soupçonné de fuites à WikiLeaks transférté

La Presse Canadienne

dimanche 1er août 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Bradley Manning, un soldat américain de 22 ans accusé d’avoir transmis des renseignements au site WikiLeaks, a été transféré dans une prison militaire aux Etats-Unis en provenance du Koweït, a annoncé vendredi l’armée américaine.

Bradley Manning est accusé d’avoir diffusé une vidéo secrète montrant l’équipage d’un hélicoptère de combat américain ouvrir le feu sur un groupe de personnes lors d’un incident à Bagdad en 2007. Un photographe de l’agence de presse britannique Reuters et son chauffeur ont été tués.

Manning a été transféré à la base de Quantico en Virginie (est des Etats-Unis) où il sera détenu en attendant son procès pour avoir divulgué à WikiLeaks des renseignements militaires ultra-secrets, a précisé l’armée.

Le jeune soldat, qui était analyste du renseignement militaire en Irak, est également soupçonné d’être à l’origine de la fuite de milliers de documents de l’armée américaine en Afghanistan, divulgués le 25 juillet par WikiLeaks.

Un responsable américain qui a examiné certains des documents révélés a estimé que Manning aurait pu se les procurer en surfant sur un système Intranet du Pentagone baptisé "SIPRNet" (Secret Internet Protocol Router Network). Les analystes du renseignement comme Manning et d’autres soldats sur le terrain peuvent avoir accès à des informations militaires en provenance d’Irak ou d’Afghanistan, aux sites du département d’Etat et à certains sites dédiés au renseignement. Le SIPRNet n’est pas nouveau, mais son accès a été élargi depuis le 11 septembre 2001.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :