dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Prisons de la CIA : l’UE lance l’enquête

Prisons de la CIA : l’UE lance l’enquête

Nouvelobs.com

jeudi 12 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le Parlement européen a décidé de lancer la première commission d’enquête concernant le transport et la détention illégale de prisonniers par la CIA dans des pays européens.

Les responsables du Parlement européen ont décidé jeudi 12 janvier la création d’une Commission temporaire afin d’enquêter sur les allégations sur le transport et la détention illégale de prisonniers par la CIA dans des pays européens. Cette décision doit recevoir l’aval de l’Assemblée plénière du Parlement, lors de sa session le jeudi 18 janvier prochain à Strasbourg. La composition de la commission, qui comptera 46 membres, sera approuvée le 19 janvier, précise la Conférence des présidents dans un communiqué. Il s’agira de la première enquête concernant toute l’UE sur le sujet. Plusieurs Etats-membres ont entamé des enquêtes au niveau national et le Conseil de l’Europe également.

"Examiner toutes les preuves disponibles"

Selon le porte-parole du Parlement Neil Corlett, cette Commission aura un premier mandat de un an, mais publiera son premier rapport d’étape quatre mois après le début de l’enquête. "Nous avons besoin d’examiner toutes les preuves disponibles pour voir si les droits fondamentaux en Europe ont été respectés ou non", a expliqué Graham Watson, président du groupe des Libéraux-démocrates.

Il s’agit, selon la conférence des présidents, de rassembler et d’analyser les informations permettant de déterminer notamment si "l’Agence américaine de renseignement, CIA ou d’autres services de renseignements de pays tiers ont procédé à des enlèvements, des "remises extraordinaires", à la détention dans des sites secrets, à des actes de torture, de traitements inhumains ou dégradant à l’égard de prisonniers, sur le territoire de l’UE, pays candidats et adhérents compris, et ont utilisé, à ces fins, le territoire de l’UE pour le transport (par avion) de ces détenus".

Des accusations qui émanent de plusieurs sources

Les premières révélations selon lesquelles la CIA aurait transféré et interrogé en secret des suspects importants membres d’Al-Qaïda dans des prisons datant de l’ère soviétique en Europe orientale remontent à novembre 2005, via le Washington Post. L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch dit avoir des preuves circonstanciés de ces transports de personnes capturées en Afghanistan vers la Pologne et la Roumanie. Ce que démentent ces deux pays, et tous les autres mentionnés dans la presse, dont la Bulgarie, la dernière en date ce jeudi. D’autres organisations internationales, comme Amnesty International, ont elles aussi de forts soupçons.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :