mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Rapport accablant sur la Sûreté de l’Etat : "graves lacunes", (...)

Rapport accablant sur la Sûreté de l’Etat : "graves lacunes", ...

RTLinfo.be

mercredi 11 août 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le personnel de la Sûreté de l’Etat a peu confiance en son comité de direction et le climat de travail n’est pas positif au sein du service de renseignement, ressort-il d’un audit de la Sûreté de l’Etat pour le compte du gouvernement sortant d’Yves Leterme dont De Tijd a pu prendre connaissance.

Le Comité R, qui contrôle les services de renseignement belges, a sondé pour l’audit les 49 dirigeants et les 524 agents opérationnels de la Sûreté de l’Etat. Une partie du personnel a qualifié d’"absentes" la vision, la gestion, la communication et la gestion du personnel au sein de la Sûreté de l’Etat ou à tout le moins qu’elles comportent de "graves lacunes", peut-on lire dans le rapport d’audit.

Le management de la Sûreté de l’Etat laisse également à désirer. Ainsi, le service n’a établi aucun plan d’action pour 2008. Et pour 2009, aucun plan d’action formel n’a été adopté, comme le gouvernement l’a imposé dans un arrêté royal. Le personnel et les sous-chefs auraient été informés de manière perfectible et avec du retard sur les choix stratégiques. Un chef sur 5 ne connaît pas suffisamment les objectifs opérationnels ou carrément pas du tout.

Par ailleurs, la Sûreté de l’Etat n’a plus évalué son organisation depuis 2003.

Le Comité R a cependant constaté que les partenaires externes de la Sûreté de l’Etat, comme la police, le centre de crise et le parquet fédéral, sont très contents de leur collaboration avec le service de renseignement. "Le rapport d’audit n’a pas encore été rendu public et n’a pas encore été abordé au parlement. C’est seulement après que nous pourrons donner notre point de vue", déclare-t-on du côté de la Sûreté de l’Etat.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :