dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Boycott des agents secrets du Mossad

Boycott des agents secrets du Mossad

Marc Henry, le Figaro

mardi 17 août 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Les ambassades israéliennes sont devenues le théâtre d’une véritable guerre à huis clos entre diplomates professionnels et espions du Mossad.

Le comité d’entreprise des employés du ministère des Affaires étrangères a ordonné de couper les vivres aux agents secrets en poste à l’étranger. Plus de salaire, plus de remboursement des frais de scolarité des enfants, plus de notes de frais pour arroser les « sources », sans compter que les James Bond israéliens sont privés de nouveaux passeports diplomatiques, bien pratiques dans la profession.

Les fonctionnaires des Affaires étrangères, qui contrôlent les cordons de la bourse dans les ambassades et les consulats, entendent ainsi se venger des représentants du Mossad qui, à leurs yeux, sont devenus des « jaunes ». La célèbre agence de renseignements s’est en effet substituée aux diplomates en organisant la visite que Benyamin Nétanyahou, le premier ministre, a commencé, hier, Grèce. Les diplomates en grève depuis plusieurs semaines pour obtenir des augmentations avaient refusé de préparer le terrain et espéraient obtenir le soutien du Mossad.

Bref, les agents secrets sont considérés comme des « briseurs de grève » à boycotter totalement jusqu’à nouvel ordre, sauf, bien sûr, si des vies étaient mises en danger par ce conflit social.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :