samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le numéro 2 d’al-Qaïda aurait échappé à une attaque de l’armée (...)

Le numéro 2 d’al-Qaïda aurait échappé à une attaque de l’armée US

Le Figaro, avec AFP

samedi 14 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le numéro 2 du réseau al-Qaïda, l’Egyptien Ayman al-Zawahiri, ne se trouvait probablement pas dans un village pakistanais proche de la frontière afghane visé par une frappe américaine, a affirmé samedi un haut responsable pakistanais du renseignement proche de l’enquête.

« Il n’y a pas d’indication que Zawahiri se trouvait dans la région ni d’information sur sa présence à cet endroit », a-t-il déclaré sous couvert de l’anonymat.

Un responsable gouvernemental a lui aussi affirmé que Ayman al-Zawahiri ne se trouvait sans doute pas dans le village de Damadola, dans la zone tribale de Bajur, au moment de la frappe vendredi à l’aube.

« Il ne semble pas probable qu’il ait été là », a dit ce responsable qui a lui aussi demandé l’anonymat.

Un autre responsable pakistanais des services de sécurité a confirmé que toutes les victimes des tirs étaient des habitants de la région.

Démentis pas confirmés

« Les informations dont nous disposons sont qu’il n’y avaient pas d’étrangers parmi les personnes tuées à Bajur et qu’il s’agissait de villageois semble-t-il sans aucun lien avant un quelconque groupe terroriste », a déclaré ce responsable.

Ces démentis n’ont toutefois pas été confirmés officiellement.

Le ministre pakistanais de l’Information Sheikh Rashid devait s’adresser à la presse plus tard dans la journée à propos de cet événement.

Des sources proches des services de renseignement américains avaient affirmé disposer d’informations selon lesquelles Ayman al-Zawahiri, bras droit d’Oussama ben Laden et idéologue d’al-Qaïda, âgé de 55 ans, avait pu être tué dans un raid mené vendredi par un avion sans pilote américain au Pakistan.

Selon des sources pakistanaises, 18 personnes ont été tuées par ces tirs.

Le Pentagone a toutefois démenti que l’armée américaine ait mené une opération dans la zone de Bajur.

La CIA est connue pour lancer des opérations le long de la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan, à la recherche d’Oussama ben Laden et d’autres hauts responsables d’al-Qaïda qui y auraient trouvé refuge après la chute du régime fondamentaliste des talibans en Afghanistan, à la fin 2001.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :