mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le Koweït surveille des "cellules dormantes" pro-iraniennes

Le Koweït surveille des "cellules dormantes" pro-iraniennes

AFP

dimanche 22 août 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Koweït surveille de près des « cellules terroristes dormantes » qui pourraient avoir recours à la violence en cas de frappe contre l’Iran, a rapporté le quotidien koweitien al-Qabas dimanche.

« Les services de sécurité koweitiens surveillent de près ces cellules dormantes (...) et connaissent leurs sources de financement », a affirmé une source de sécurité au quotidien.

Le journal avait rapporté samedi que les services de renseignement de Bahreïn avaient mis en garde les autres pays du Golfe contre l’existence d’un grand nombre de « terroristes armés » qui se prépareraient à des actes de sabotage si l’Iran était attaqué.

Les services de renseignements bahreïnis ont alerté les autres pays du Golfe à la suite d’aveux de membres d’une « cellule terroriste » arrêtés il y a quelques jours, qui ont reconnu appartenir à des services militaires d’un pays voisin, selon le quotidien.

Les membres de la cellule ont affirmé coordonner leurs mouvements avec ceux de cellules similaires en Arabie saoudite et au Koweït, d’après al-Qabas.

Un tribunal koweïtien avait accusé le 3 août sept personnes, dont trois Iraniens et un soldat koweïtien, d’espionnage au profit de l’Iran mais les accusés ont nié ces charges affirmant avoir fait des aveux sous la torture.

La cellule présumée avait été démantelée en mai et la presse koweïtienne avait alors affirmé qu’elle espionnait au profit des Gardiens de la révolution, l’armée idéologique du régime iranien.

L’Iran a démenti tout lien avec les membres de la cellule présumée.

Les États-Unis et Israël affirment régulièrement ne pas exclure une attaque contre l’Iran pour stopper son programme nucléaire controversé, qui a valu à Téhéran plusieurs condamnations du Conseil de sécurité de l’ONU et de sévères sanctions économiques de la part des pays occidentaux.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :