mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Espionnage : Karzaï défend son conseiller

Espionnage : Karzaï défend son conseiller

AFP

dimanche 29 août 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le président afghan Hamid Karzaï a démenti les informations du New York Times accusant un de ses conseillers, Mohammed Zia Salehi, chef de l’administration du Conseil national de sécurité afghan, d’avoir reçu de l’argent de la CIA pendant des années. Un communiqué du bureau de M. Karzaï affirme que ces accusations font partie d’une campagne visant à affaiblir son gouvernement.

"Ces tentatives de diffamation de responsables et de patriotes afghans font partie d’une stratégie visant à distraire les opinions publiques des vraies questions et des exigences de la lutte contre le terrorisme", souligne le communiqué. "Ce que certains médias étrangers répandent, au nom de leurs mentors politiques, visent à alimenter une campagne de presse contre l’Afghanistan", poursuit le communiqué.

"Il s’agit d’un comportement routinier de la part de certains organes de presse et des services de renseignement auxquels ils sont liés pour exercer une pression sur d’autres pays", ajoute le communiqué.

M. Salehi avait été arrêté en juillet après que la police afghane a affirmé avoir enregistré une conversation téléphonique dans laquelle il sollicitait de l’argent pour mettre fin à une enquête américaine sur une compagnie suspectée de fournir de l’argent à des dirigeants afghans, des trafiquants de drogue et des insurgés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :