dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Beyrouth utilise Interpol pour un général

Beyrouth utilise Interpol pour un général

AFP

jeudi 2 septembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Liban a demandé à Interpol de diffuser un mandat d’arrêt international contre un ex-général de l’armée libanaise recherché pour collaboration avec les services de renseignement israéliens (Mossad), a indiqué aujourd’hui une source judiciaire.

"Le Procureur général Saïd Mirza a envoyé au bureau d’Interpol à Beyrouth un mandat d’arrêt contre Ghassane el-Jidd, soupçonné d’avoir collaboré avec les renseignements israéliens, pour diffusion à l’étranger", a déclaré cette source.

Le nom de Ghassane el-Jidd a été mentionné pour la première fois le mois dernier par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui affirmait dévoiler une liste d’"espions" travaillant pour le compte d’Israël. Selon des informations de la presse locale, Ghassane el-Jidd, un général à la retraite, a pu fuir en Israël ou en France.

Plus de 100 personnes soupçonnées d’espionnage en faveur d’Israël, dont des membres des forces de sécurité, de l’armée, et des employés des télécoms, ont été arrêtées depuis avril 2009. Une bonne partie des suspects sont accusés d’avoir fourni à Israël des informations sur la localisation de sites utilisés par le Hezbollah qu’une guerre dévastatrice avait opposé à Israël durant l’été 2006.

Le Liban et Israël sont techniquement toujours en guerre, et ceux qui collaborent avec l’Etat hébreu encourent une peine de prison à vie assortie de travaux forcés. Si le juge estime que cette collaboration a causé la mort de Libanais, il peut réclamer la peine capitale. Cinq personnes ont jusqu’à présent été condamnées à mort.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :