jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le Laboratoire multi-renseignements aéroporté de Lockheed Martin démontre (...)

Le Laboratoire multi-renseignements aéroporté de Lockheed Martin démontre l’intégration des renseignements

PRNewswire

lundi 13 septembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Des contenus vidéo, des images et des renseignements électroniques sont envoyés à une station de réception au sol

Un laboratoire ISR volant développé par Lockheed Martin (NYSE : LMT) a récemment démontré des capacités avancées pour diffuser des données de renseignement en temps réel, notamment des contenus vidéo, des images et des flux de communication, à une station basée au sol. L’Airborne Multi-INT Laboratory (AML) de Lockheed Martin a effectué plusieurs vols en utilisant des données préalablement collectées pour démontrer la collecte, l’analyse, le traitement et la diffusion des renseignements.

" L’AML s’est avéré être une plateforme d’essai des capteurs de renseignement de prochaine génération ", a expliqué Jim Quinn, vice-président de la division Systèmes d’information & Solutions globales - Défense chez Lockheed Martin. " Les clients sont intéressés par la vitesse de fourniture de cette solution, qui réduit le risque de ces solutions et fournit des capacités différenciées à des coûts abordables. L’AML offre aux clients un système hautes capacités et flexible qui peut être utilisé pour répondre à des besoins immédiats et à des situations critiques. "

Durant les essais en vol, l’AML a relayé des contenus vidéo ainsi que des communications préalablement collectées et des renseignements électroniques à une station au sol, le laboratoire SWIFT de la société situé à Farnborough, au Royaume-Uni. Presque immédiatement, les membres du personnel du laboratoire SWIFT ont pu visualiser et analyser ces données, et actualiser les plans et les objectifs de la mission. Les données multi-INT envoyées au laboratoire SWIFT ont ensuite été liées à l’ossature d’intégration (Integration Backbone - DIB) du système DCGS (Distributed Common Ground System) dans un autre site de Lockheed Martin situé dans le Colorado. DCGS est la société du département de la Défense chargée de collecter et de traiter de grandes quantités de renseignements et d’images à partir de sources de reconnaissance pilotées et automatiques.

Cet exercice a démontré la capacité de l’AML à transmettre des renseignements entre les forces de la coalition. Il a également permis de vérifier le fait qu’avec un temps de développement minimal, les clients peuvent utiliser l’AML pour déterminer la combinaison optimale de capteurs et de systèmes destinée à combler les lacunes existant dans les capacités pour appuyer des opérations imprévues. En fait, pour les clients confrontés à des carences de capacité ou ceux qui cherchent à combler un besoin opérationnel immédiat, ce laboratoire volant robuste, facilement reconfigurable peut être acquis en location. En combinant un cadre de simulation et des actifs réels, l’AML offre aux clients une méthode de test et de réduction des risques rentable dans l’environnement très exigeant que nous connaissons aujourd’hui.

Ayant son siège à Bethesda, dans le Maryland, Lockheed Martin est une société de sécurité mondiale qui emploie près de 136 000 personnes dans le monde et se consacre principalement à la recherche, à la conception, au développement, à la fabrication, à l’intégration et à la durabilité de systèmes, de produits et de services technologiques avancés. En 2009, les ventes de la société sur des opérations continues se sont établies à US$44,5 milliards.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre site web, à l’adresse http://www.lockheedmartin.com


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :