mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Lancement d’un drone européen

Lancement d’un drone européen

Laurent Zecchini, le Monde

mardi 17 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Un programme européen de démonstrateur de drone de combat, appelé Neuron, devait être officiellement lancé, mardi 17 janvier. La délégation générale à l’armement (DGA) devait notifier le contrat à Dassault Aviation, qui est l’industriel chef de file de ce projet initié par la France en 2003. Cinq autres nations (Italie, Suède, Grèce, Espagne et Suisse) ont aujourd’hui rejoint la France, la Belgique ayant également posé sa candidature en septembre 2005.

Il s’agit d’un projet de caractère européen, qui illustre le concept de "coopération renforcée", dont le principe est qu’un groupe de pays donne l’exemple d’une volonté de coopération, quitte à être rejoint ultérieurement par d’autres. La part de la France dans ce programme de 400 millions d’euros s’élèvera à 80 millions d’euros, le reste du financement étant partagé entre les industriels Saab (Suède), HAI (Grèce), EADS-Casa (Espagne), Ruag (Suisse) et Alenia (Italie).

Le Neuron est un démonstrateur d’UCAV (Unmanned Combat Aerial Vehicle), autrement dit un avion de combat sans pilote chargé de missions de pénétration à grande vitesse, voire, dans l’avenir, de missions de défense aérienne. Dans un premier temps, il ne s’agira que d’un "démonstrateur technologique", qui ne répond pas à un besoin militaire immédiat, mais est chargé de démontrer la maturité et l’efficacité de solutions technologiques. Si ce programme est couronné de succès, Neuron pourrait ultérieurement faire l’objet de commandes industrielles. Long de 9,5 mètres, d’une envergure de 12,5 mètres et d’un poids de 6 tonnes, Neuron est doté d’une furtivité radar et infrarouge, et sa vitesse est subsonique (mach 0,8). Il sera piloté à distance depuis une station de contrôle au sol.

Les drones sont appelés à devenir l’un des systèmes de combat majeurs dans l’avenir. Ils sont utilisés depuis plusieurs années par les Etats-Unis, notamment en Irak et en Afghanistan. Des drones Predator armés américains ont notamment été utilisés dans des opérations antiterroristes, notamment au Yémen. Les bureaux d’études européens mettent aujourd’hui les bouchées doubles pour être présents dans un secteur où les Etats-Unis et Israël ont plusieurs longueurs d’avance.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :