lundi 22 décembre 2014

Accueil du site > Renseignement > International > Libye : Le Canadien retrouve sa liberté

Libye : Le Canadien retrouve sa liberté

Radio-Canada.ca, avec Presse canadienne

mercredi 22 septembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Canadien soupçonné d’avoir espionné une plateforme de forage de la pétrolière BP pour le compte des États-Unis a retrouvé sa liberté.

Ottawa a reçu la confirmation de Tripoli que plus rien n’empêche Douglas O’Reilly de rentrer chez lui. Il est désormais libre de quitter la Libye.

Après l’avoir interrogé, les autorités libyennes l’avaient empêché de quitter son hôtel de Tripoli, la capitale.

Lundi, le journal libyen Oéa rapportait que le citoyen canadien était retenu par les autorités libyennes pour cause d’espionnage au profit des États-Unis.

Le journal indiquait que les services de sécurité libyens soupçonnaient M. Oriali (sic), qui détient également les nationalités irlandaise et australienne, de collaborer avec les services de renseignement américains.

L’homme avait été interpellé après une rencontre avec un diplomate américain soupçonné d’être un agent de la CIA.

Selon Oéa, on lui reprochait notamment de collecter des informations visant à faire échouer un projet de forage du groupe pétrolier britannique BP au large de la Libye.

Le géant pétrolier avait indiqué fin juillet qu’il comptait démarrer une campagne de forage en eaux profondes au large de la Libye, avant de reporter son projet au deuxième semestre.

Le journal citait, sans le nommer, un responsable libyen de haut rang qui précisait que Douglas Oriali (sic) s’était présenté à son arrivée en Libye comme un archéologue venu en touriste.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :