dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Péchenard affirme que le renseignement sur un projet kamikaze à Paris est (...)

Péchenard affirme que le renseignement sur un projet kamikaze à Paris est "peu crédible"

AFP

jeudi 23 septembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le renseignement sur une femme voulant mener un attentat kamikaze dans Paris, qui a mobilisé dernièrement les services de sécurité français, paraît finalement "peu crédible", indique, jeudi, le directeur général de la police nationale (DGPN) Frédéric Péchenard dans Libération. Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour vérifier ce renseignement, fourni par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

L’hypothèse de la femme kamikaze, "c’est une information que nous avons eue, mais qui, aujourd’hui, sans rentrer dans les détails opérationnels, paraît peu crédible", explique le DGPN au quotidien. Frédéric Péchenard revient sur la journée du 16 septembre, au cours de laquelle les autorités avaient annoncé un renforcement de la menace terroriste en France.

"Rester serein"

"On m’a réveillé à 1 h 30 du matin, le 16 septembre, pour m’informer du renseignement d’un service ami sur un projet d’attentat à Paris le jour même. Nous avons pris toutes les mesures de vigilance accrues dans les lieux publics, les gares et aéroports. Évidemment, cette menace a perdu de sa crédibilité dans la mesure où il ne s’est rien passé", admet le DGPN.

Néanmoins, "la menace terroriste existe bel et bien, elle est réelle", et "nous avons un pic de dangerosité et des inquiétudes ciblées", insiste le responsable. "Nous déjouons en moyenne deux attentats chaque année". Il appelle chacun à "rester serein", alors que les fausses alertes à la bombe se multiplient ces derniers jours.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :