mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Chine et Etats-Unis : prochaine rencontre des ministres de la Défense à (...)

Chine et Etats-Unis : prochaine rencontre des ministres de la Défense à Hanoi

AFP

mercredi 6 octobre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Une rencontre des ministres américain et chinois de la Défense la semaine prochaine à Hanoi, annoncée mercredi par l’agence Chine nouvelle, marquera la reprise des relations militaires sino-américaines, suspendues en janvier par Pékin après une vente d’armes américaines à Taïwan.

Une entrevue entre Robert Gates et son homologue chinois, le général Liang Guanglie est "prévue" en marge d’une réunion de l’Association des pays d’Asie du Sud-Est (ASEAN), a précisé l’agence officielle chinoise.

L’éventualité de cette rencontre avait été évoquée mardi à Washington par le porte-parole du Pentagone, Geoff Morrell, qui avait ajouté que Washington et Pékin cherchaient à organiser une visite de M. Gates en Chine au cours des mois qui viennent, probablement en début d’année prochaine.

Lors de récentes discussions à Pékin, les deux parties avaient accepté de discuter les 14 et 15 octobre à Hawaï de leurs relations maritimes, puis de parler à nouveau des questions de défense à Washington avant la fin de l’année, selon un autre porte-parole du Pentagone, Dave Lapan.

La Chine et les Etats-Unis ont entamé l’année par une succession de différends, dont l’annonce de la vente d’armements américains d’une valeur de 6,4 milliards de dollars à Taïwan, à la suite de laquelle la Chine avait suspendu les relations militaires.

Le gouvernement chinois considère Taïwan comme une province chinoise.

Début juin, M. Gates avait dû annuler un projet de visite en Chine, Pékin ayant fait savoir au Pentagone que le moment choisi était "inopportun".

Cet été, la Chine a vivement critiqué les exercices militaires organisés par les Etats-unis avec leur allié sud-coréen en mer Jaune, dans un contexte de regain de tension avec la Corée du Nord, dont le régime continue à être soutenu par Pékin.

Robert Gates a de son côté critiqué la Chine pour avoir suspendu ses relations militaires sur la question taïwanaise, arguant qu’un dialogue permanent entre les deux puissances est trop important pour être "pris en otage" par les ventes d’armes américaines à Taipei.

Les Etats-Unis, qui ont près de 100.000 soldats stationnés au Japon et en Corée du Sud, s’inquiètent d’une manière générale de la montée en puissance de l’armée chinoise.

Selon un rapport du Pentagone au congrès publié en août, Pékin travaille à se doter de forces capables de se projeter aussi loin que le territoire américain de Guam, dans le Pacifique.

La reprise des relations militaires entre Pékin et Washington avait été annoncée il y a une semaine par le Pentagone, alors que la crise diplomatique sino-japonaise sur un différend territorial en mer de Chine orientale battait encore son plein.

La tension entre la Chine et le Japon, allié des Etats-Unis, est depuis retombée suite à une rencontre entre les Premiers ministres Wen Jiabao et Naoto Kan en marge d’un sommet Europe-Asie à Bruxelles.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :