lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Patrick de Rousiers, seul candidat de la France à l’Agence européenne (...)

Patrick de Rousiers, seul candidat de la France à l’Agence européenne de défense

Jean Guisnel, Le Point.fr

jeudi 14 octobre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

L’Agence européenne de défense est la structure de l’Union européenne officiellement chargée d’"améliorer les capacités de défense de l’Union européenne, notamment dans le domaine de la gestion des crises". Elle est donc censée promouvoir la coopération européenne dans le domaine de l’armement, renforcer la base industrielle et technologique de défense européenne, créer un marché concurrentiel européen pour les armements et favoriser la recherche. Il s’agit donc d’un lieu de pouvoir important au salaire pharaonique, et plusieurs pays présentent des candidats à la succession de l’Allemand Alexander Weis, qui doit bientôt quitter ses fonctions.

Selon nos informations, la France n’a désormais plus qu’un candidat, il s’agit du général de l’armée de l’air Patrick de Rousiers, qui connaît parfaitement les arcanes européens pour avoir occupé jusqu’à l’été dernier à Bruxelles les fonctions de chef de la représentation militaire française auprès du Comité militaire de l’Union européenne et auprès du Comité militaire du Conseil de l’Atlantique Nord. En ne proposant qu’un postulant, Paris a mis fin à la situation curieuse qui consistait à présenter trois fonctionnaires pour le même poste : outre de Rousiers candidat de la défense, le Quai poussait Claude-France Arnould, directrice de la planification civilo-militaire au secrétariat du Conseil européen, tandis que la direction générale de la défense avançait la candidature de l’ingénieur général Bruno Berthet.

À ce stade, de Rousiers aurait des chances de l’emporter, mais il doit faire face à deux fortes parties : l’Italie s’estime mal servie dans la distribution des postes et considère que celui de l’AED doit revenir à Carlo Magrassi, actuellement directeur général délégué de l’AED pour la stratégie ; quant à la Finlande, elle suggère de nommer Arto Koski, numéro deux de son agence d’armement. Que le meilleur gagne !


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :