dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Royaume-Uni : le budget de la Défense devrait être amputé de moins de (...)

Royaume-Uni : le budget de la Défense devrait être amputé de moins de 10%

AFP

lundi 18 octobre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Les coupes dans le budget du ministère britannique de la Défense devraient se limiter à moins de 10%, dans le cadre des économies drastiques destinées à réduire le déficit public, a rapporté samedi BBC.

Le ministre des Finances, George Osborne, qui détaillera mercredi les coupes budgétaires dans tous les secteurs, avait demandé au ministère de la Défense (MoD) de faire au moins 10% d’économies.

Mais à la suite de l’intervention du Premier ministre David Cameron, le budget annuel du MoD, actuellement de 37 milliards de livres (42 milliards d’euros, 59 milliards de dollars), devrait finalement être amputé de "7 à 8%", selon BBC, alors que de nombreux ministères pourraient voir leur budget réduit d’environ 25%.

Ce changement est intervenu alors que la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton est intervenue jeudi, se déclarant "inquiète" de l’impact pour l’Otan des coupes budgétaires dans le secteur britannique de la défense.

La Grande-Bretagne fournit le deuxième contingent étranger de la force internationale de l’Otan en Afghanistan (Isaf), soit une dizaine de milliers de soldats.

Les deuxième et troisième porte-avions, actuellement en chantier, devraient être épargnés par les restrictions budgétaires, tout comme le programme de modernisation des missiles nucléaires Trident, selon Fox.

Mais la Royal Air Force devrait sacrifier des avions et la Navy quelques bâtiments. Enfin, 7.000 postes pourraient être supprimés sur cinq ans dans l’armée, qui compte environ 175.000 professionnels, selon BBC.

Par ailleurs, dans le secteur de l’Education, le budget alloué aux écoles devrait être épargné, tandis que le budget global de l’Education sera lui amputé de façon significative, toujours selon BBC.

Le gouvernement du conservateur David Cameron, au pouvoir depuis mai, a prévu de ramener en cinq ans le déficit public britannique de 10,1% à 1,1% du PIB.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :