mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Al-Qaïda durement frappé par les opérations américaines au Pakistan (...)

Al-Qaïda durement frappé par les opérations américaines au Pakistan (CIA)

AFP

jeudi 21 octobre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Les opérations de plus en plus nombreuses de la CIA au Pakistan ont porté « un coup sérieux » au réseau Al-Qaïda, a déclaré le patron de la centrale de renseignement américaine, Leon Panetta, lors d’un entretien avec le Los Angeles Times publié mercredi.

M. Panetta n’a pas évoqué les raids aériens effectués par des drones au Pakistan, un sujet dont les responsables américains s’abstiennent de parler publiquement.

Mais les frappes de missiles de la CIA sont un secret de Polichinelle, et les responsables américains en parlent en privé comme d’un atout vital dans la lutte contre Al-Qaïda et ses alliés islamistes basés dans le nord-ouest du Pakistan.

Faisant référence à l’intensification des opérations, M. Panetta a jugé que cet effort portait « un coup sérieux » aux capacités d’Al-Qaïda, selon le quotidien.

« Cette intensification est basée sur les renseignements dont nous disposons, les conditions météorologiques et le flux de menaces d’attaques potentielles dirigées contre l’Europe que nous interceptons », a-t-il dit.

La CIA pourchasse également le réseau islamiste pakistanais Haqqani, qui cible les forces de la coalition internationale en Afghanistan, a souligné M. Panetta. Les responsables américains ont critiqué à plusieurs reprises les réticences apparentes du Pakistan à poursuivre ce réseau.

La CIA a pu intensifier ses opérations grâce à « des capacités supplémentaires », a expliqué M. Panetta, qui a cité le soutien du président américain Barack Obama et salué la coopération des services secrets pakistanais.

Le nombre d’attaques de drones américains au Pakistan a considérablement augmenté cette année, avec au moins 88 frappes dénombrées à la date du 15 octobre par la New America Foundation, qui effectue un décompte basé sur des informations de presse. Seules 53 frappes avaient été dénombrées sur toute l’année 2009.

Les commentaires de M. Panetta constituent une référence inhabituelle aux opérations de la CIA au Pakistan. L’an dernier, il avait presque reconnu les attaques de drones en qualifiant les efforts américains de « très efficaces ».


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :