vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > EADS SPACE jouera un rôle central dans la phase d’essai de (...)

EADS SPACE jouera un rôle central dans la phase d’essai de Galileo

EADS Space

jeudi 19 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

- EADS Astrium est chargé de construire les quatre premiers satellites de navigation
- La part d’EADS SPACE s’élèvera à environ un cinquième du montant total du contrat.

Berlin, 19 janvier 2006 - EADS SPACE jouera un rôle de tout premier plan dans la phase d’essai du nouveau système européen de navigation par satellite, conformément à l’accord conclu ce jour à Berlin entre l’Agence spatiale européenne (ESA) et Galileo Industries, maître d’œuvre du système de navigation. La valeur totale de ce contrat s’élève à un milliard d’euros. Les différentes filiales spatiales du Groupe EADS contribueront à hauteur d’un cinquième du montant du contrat.

L’accord signé entre l’ESA et Galileo Industries couvre le développement et la construction des quatre premiers satellites de navigation et une partie de l’infrastructure terrestre de Galileo, ainsi que la conduite des tests de ce sous-système.

« Pour l’Europe, ce contrat donne le feu vert à la création de son propre système de navigation par satellite », a déclaré Evert Dudok, Président d’EADS SPACE Transportation et membre du Conseil de surveillance de Galileo Industries. Et d’ajouter : « Galileo est un projet phare, tant pour l’industrie spatiale que pour l’Europe dans son ensemble. C’est pourquoi je suis particulièrement heureux qu’EADS SPACE soit amené à jouer un rôle central dans la réalisation de ce projet ». Avec 38 % des parts de Galileo Industries, EADS SPACE est l’un des principaux actionnaires de ce consortium.

La phase de validation en orbite, IOV (In Orbit Validation), consiste à tester le nouveau système européen de navigation par satellite en conditions d’exploitation réelles. A cette fin, quatre satellites seront construits et lancés d’ici à 2008, représentant le nombre minimum requis pour exécuter des tâches de géopositionnement. Cette première constellation de quatre satellites démontrera l’étendue de ses performances avant le déploiement d’une constellation de 30 satellites, opérationnels d’ici à la fin de la décennie.

A l’occasion de la phase IOV, l’établissement EADS Astrium d’Ottobrunn, près de Munich, assumera la maîtrise d’œuvre des systèmes du segment spatial et l’entière responsabilité de la construction des quatre premiers satellites de navigation. A Ottobrunn, d’importants composants seront fabriqués pour les satellites, tels que le système de contrôle d’attitude. Conjointement avec leurs homologues de Dutch Space, la future filiale néerlandaise d’EADS SPACE, les ingénieurs d’Ottobrunn fourniront également les générateurs solaires des quatre satellites. Les unités de propulsion de ces satellites seront produites par EADS SPACE Transportation à Lampoldshausen, en Allemagne.

La responsabilité de la charge utile des quatre satellites, ainsi que du segment sol qui assure le contrôle du segment spatial, incombera aux établissements britanniques d’EADS Astrium. Le site d’EADS Astrium de Portsmouth aura la responsabilité du déploiement mondial du système sol gérant la constellation formée par les 30 satellites en orbite. Il concevra et produira la charge utile, chargée de générer et de transmettre les signaux aux utilisateurs, ainsi que d’importants équipements tel que les amplificateurs à mémoire solide. EADS SPACE en France participera au segment sol, tandis que les entités d’EADS SPACE en Espagne fourniront les antennes de navigation et prendront part à l’ingénierie du segment spatial.

Galileo, programme conjoint de l’Union européenne et de l’ESA, a pour ambition de créer un système innovant de navigation par satellite, qui offrira au monde entier des services de navigation d’une extrême précision. Galileo sera sous contrôle civil et mettra fin à la dépendance de l’Europe vis-à-vis du système GPS sous contrôle militaire.

EADS SPACE Services est un acteur majeur du projet Galileo. Spécialisée dans les services spatiaux, l’entreprise est l’un des membres du consortium international qui postule actuellement à la concession de l’exploitation du système Galileo. Le concessionnaire retenu devra travailler dans le cadre d’un Partenariat public-privé (PPP) pour mettre en œuvre l’ensemble du système de navigation à l’issue de la phase IOV, puis pour procéder durant 20 ans. à son exploitation Au début du mois de décembre, les nations et entreprises partenaires ont convenu de la répartition industrielle et géographique des principales activités inhérentes à Galileo, présidant ainsi à la conclusion du contrat de concession au cours de l’année à venir. Le siège du Concessionnaire Galileo sera établi à Toulouse en France, et la société responsable des opérations à Londres, au Royaume-Uni. Les deux Centres de Contrôle (de la constellation et de la mission) seront implantés en Allemagne et en Italie, tout comme les deux Centres d’Evaluation des Performances. L’Espagne accueillera quant à elle un Centre de Contrôle d’appoint.

EADS SPACE, filiale à 100 % d’EADS et spécialisée dans les systèmes spatiaux civils et militaires, a réalisé en 2004 un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros avec 11.000 salariés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne. La société a trois filiales principales : EADS SPACE Transportation, pour le transport spatial et les vols spatiaux habités, EADS Astrium pour les satellites et les systèmes sol et EADS SPACE Services, pour les services satellitaires.

Le Groupe EADS est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2004, EADS a enregistré un chiffre d’affaires de 31,8 milliards d’euros avec un effectif de plus de 110.000 personnes.

Contact Média :

Remi Roland, EADS SPACE (FR) +33 (0) 1 42 24 27 34

Jeremy Close, EADS SPACE (UK) +44 (0) 1438 77 38 72

Mathias Pikelj, EADS SPACE (GER) +49 (0) 7545 8 9123

Hendrik Thielemann, EADS SPACE (GER) +49 (0) 89 607 2 72 44

http://www.space.eads.net


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :